Les médecins généralistes en rogne contre le ministère

Médecin "pilier" : oui mais comment ?

"Premier recours", "pivot", "pilier", "partenaire principal"... La stratégie nationale de santé place les médecins traitants au coeur du système de santé. Mais ces derniers sont-ils prêts à devenir des supermen/women de la santé ? Pas sûr. MG France a fait savoir récemment son impatience vis à vis du gouvernement. Leurs beaux discours étant en contradiction avec les actes, insuffisants aux dires du syndicat.

Les médecins généralistes tardent à être reconnus  

Selon le Quotidien du Médecin, les « actes concrets » attendus concernent : la revalorisation de la consultation à 25 euros, la reconnaissance de l’activité des médecins traitants par une nomenclature spécifique, la mise en place du médecin traitant de l'enfant et enfin, l'amélioration de la protection sociale des femmes médecins. Soit des mesures proches de celles demandées par la CSMF (Confédération des Syndicats Médicaux Français), largement justifiées au regard des missions attribuées au médecin traitant. « Pivot du système des paperasses, ça, c'est sûr, nous le sommes... » commente un lecteur du Quotidien. Et un autre de dire : « Un médecin-pivot se trouve entre le marteau et l'enclume si je ne m'abuse...» Tout est dit.

Source: 

Publié par AP

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

La HAS vient de publier ce lundi 10 février une recommandation de bonne pratique qui ouvre la voie à une plus grande accessibilité au midazolam.  
Mais pas tout de suite...
Les syndicats séniors semblent aphones depuis l'élection...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.