Le Pfizer coulera-t-il bientôt dans de jeunes veines ?

Selon une étude réalisée par les laboratoires Pfizer et BioNTech, leur sérum serait bien toléré par les enfants de 5 à 11 ans.

Vacciner beaucoup. Oui mais qui ? Les laboratoires Pfizer et BioNTech se sont interrogés sur l’efficacité de leur solution chez les patients plus jeunes. Alors qu’aujourd’hui la vaccination commence à 12 ans selon les recommandations officielles.

Les deux entreprises ont donc présenté les résultats de leur étude dans un communiqué ce lundi 20 septembre. Elles avancent ainsi que leur vaccin est « sûr » et « bien toléré » et qu’en administrant un dosage adapté, la réponse immunitaire déclenchée était « robuste ».

L’étude a porté sur 4.500 enfants entre 6 mois et 11 ans aux Etats-Unis, en Finlande, en Pologne et en Espagne, dont 2.268 âgés de 5 à 11 ans. Ils ont reçu une dose adaptée à leur morphologie, à savoir 10 microgrammes par injection, au lieu de 30 chez les plus grands.

Dans leur communiqué, les laboratoires affirment qu’ils partageront ces données avec les autorités sanitaires compétentes « dès que possible ». Les résultats seraient comparables à ce stade de connaissances à la réponse observée chez les 16-25 ans avec un vaccin plus fortement dosé.

Quant à savoir si la vaccination des petits enfants représente un intérêt, compte tenu notamment du peu de formes graves développées chez eux, le débat reste entier. On ne devrait pas avoir trop de mal à anticiper l’avis de l’OMS sur le sujet…

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Grippe : bientôt tous vaccinés à l'ARN messager ? Quel intérêt présente cette technologie, qui a fait ses preuves contre le Covid-19, mais n'a jamais...

Santé Publique France a publié hier soir son point épidémiologique hebdomadaire sur l’épidémie de coronavirus. Si l’éclaircie continue, elle accuse...

Un confinement strict de la population sera rétabli durant ce week-end en Nouvelle-Calédonie, où le recul de l'épidémie de Covid-19 est jugé...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.