La Miviludes alerte sur la recrudescence des sectes de dérapeuthes (thérapeuthes + dérapages)

Article Article

Dans son rapport annuel d'activité, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) alerte sur la recrudescence des signalements et notamment des dérives thérapeutiques.

La Miviludes alerte sur la recrudescence des sectes de dérapeuthes (thérapeuthes + dérapages)

© IStock

Sur les 4 020 signalements comptabilisés en 2021 (+ 34 % en un an, + 86 % en cinq ans), environ 20 % concernent le champ de la santé, soit 744 dossiers dont 70 % relèvent de pratiques de thérapies non conventionnelles (520 dossiers). Presque 4 % des saisines concernent le mouvement antivax (soit 148 dossiers). Ces dossiers ont déjà donné lieu à une vingtaine de plaintes auprès du Procureur de la République.

La Miviludes note ainsi un « regain d'activité » de son pôle santé et pointe notamment la naturopathie, le reiki, la nouvelle médecine germanique, ou encore le jeûne. Des pratiques qui se sont développées pendant la crise sanitaire, qui s'est traduite par un rejet de la médecine conventionnelle par une partie de la population.

 

Toute pratique non conventionnelle n’est pas sectaire…

 

L’institution, qui s'inquiète de l'emprise mentale exercée par certains « dérapeuthes » (mot-valise qu'elle forme à partir des mots « dérapage » et « thérapeute ») tempère néanmoins et souligne que « toute dérive thérapeutique ou toute pratique non conventionnelle n'est pas nécessairement sectaire ». Si le rapport souligne la multiplication de petites structures dans les domaines de la santé, du bien-être et de l'alimentation, il se montre particulièrement préoccupé par les « pseudo-guérisseurs » isolés.  Le rapport déplore ainsi le phénomène des « gourous 2.0 » qui propagent leur doctrine sur les réseaux sociaux et visent principalement les jeunes.

 

Qui l’eut cru ?

 

L’institution pointe un homme en particulier : le youtubeur à succès Thierry Casasnovas qui « use d’un discours s’inscrivant dans le complotisme pour s’opposer à la médecine conventionnelle. Dans ses vidéos YouTube, il affirme que les maladies n’existent pas et accuse les médicaments et la vaccination d’être nocifs pour la santé ». Ce chantre du crudivorisme (qui consiste à n’ingérer que des aliments crus !) comptabilise 80 millions de vues sur sa chaîne et a fait l’objet de 54 saisines l’an dernier !

Cette augmentation générale des signalements s’expliquerait par la crise sanitaire qui aurait « constitué un terreau fertile pour ces mouvements : marquée par plusieurs confinements et des situations économiques et sociales difficiles ». « Les dérives liées à la santé sont parmi les plus inquiétantes », commente auprès de l'AFP la secrétaire d'État à la Citoyenneté, Sonia Backès. « Quand vous demandez à quelqu'un de ne pas suivre son traitement en lui vendant un soin alternatif à la place, vous pouvez mettre la vie de cette personne en danger ».

Dans ce contexte, Sonia Backès tiendra au début de l'année 2023, les premières assises des dérives sectaires et du complotisme.

 

Meilleure version de soi-même…

 

Elle explique : « le rapport de la Miviludes nous montre que le phénomène sectaire s'accroît en France et se renforce par la modification de sa structure. La réponse de l'État se doit de changer d'échelle si nous voulons proposer des solutions efficaces. J'entends donc adapter l'action de l'État, au sortir des assises des dérives sectaires et du complotisme, afin de pouvoir bénéficier de tous les outils nécessaires pour combattre efficacement ce fléau ».

La Miviludes alerte aussi sur les dérives du « développement personnel » et du coaching où le sujet est appelé à devenir une « meilleure version de lui-même ». L’organisme a d’ailleurs été saisi 173 fois en 2021 à propos du développement personnel et 116 fois pour la méditation et le yoga.

Les signalements de mouvement plus classiques (et installés) sont toujours présents, favorisés par le « contexte de perte de repères sociaux engendré par la crise sanitaire ». Ainsi, 99 signalements ont été faits contre les Témoins de Jéhovah, 33 pour la Scientologie ou encore 31 pour l’anthroposophie.

 

Frédéric Haroche
Découvrez le JIM 

Par JIM
0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers