La Coalition Urgence Etudiants Healthtech se mobilise pour les étudiants

Une année difficile et personne ne doit être laissé pour compte. Dans ce contexte, France Biotech, l'Association des entrepreneurs de l'innovation en santé avec le concours de son fonds de dotation Health Tech For Care, a créé la « Coalition Urgence Étudiants Healthtech » pour soutenir les étudiants des filières Healthtech.

« La situation actuelle est très compliquée pour les étudiants. Il faut composer avec le distanciel, le présentiel, les incertitudes au niveau des formations… La crise a eu un fort impact psychologique mais aussi financier : ils n’ont plus d’accès aux emplois pour financer les études, les dépenses quotidiennes et il n’est pas toujours possible de rentrer chez leurs parents», explique en préambule d’une conférence de presse ce jeudi 29 avril, Florence Allouche, Cheffe d’entreprise et Professeur Associé à la Faculté de Pharmacie.

C’est dans ce contexte qu’a été lancée la Coalition Urgence Etudiants Healthtech. « Les étudiants dans ces filières health tech (licence de santé, maitrise de santé, biotechnologie) vont être nos futurs collaborateurs, à nous de nous mobiliser. L’initiative vise à mettre en place des bourses pour les verser aux étudiants, mais aussi leur permettre de trouver des stages, bénéficier de conseils et de mentors auprès des chef.fe.s d’entreprise et enfin, permettre un accompagnement psychologique dans cette période difficile », ajoute Florence Allouche.

« L’idée de cette plateforme est notamment d’être une CVthèque, ouverte gratuitement aux entreprises, pour y retrouver des étudiants en recherche de stage, alternance, contrat CIF, sur tout le territoire dans ces secteurs », énonce Thomas de Rozevire, Directeur général de My Major. « L’ouverture s’est faite il y a une semaine et nous avons déjà 125 étudiants inscrits. Pour les étudiants qui recherchent un stage, il faut que ce dernier soit rémunéré, quelle qu’en soit la durée. On est face à une génération en difficultés financières, il est important qu’un effort de solidarité soit fait par les entreprises. Nous allons également ouvrir aujourd’hui l’accès corporate, nous avons déjà une vingtaine d’entreprises pré-inscrites. Cet accès permet de retrouver le profil de l’étudiant, son parcours, son CV, son profil LinkedIn, son contact », poursuit Thomas de Rozevire.

La plateforme propose également la mise en place de séances de mentorat. « L’idée est qu’ils se sentent plus soutenus, moins isolés, qu’ils puissent retrouver la sérénité pour passer les examens, et bénéficier de conseils avertis. Pour les professionnels, c’est l’occasion de contribuer à l’évolution et développement du potentiel des étudiants. Chacun s’engage à des sessions de 1h à 1h30 par mois pendant 3-4 mois si nécessaire. L’inscription se fait via la plateforme », explique Sylvie Lafosse, Chief Operating Officer de Myndblue en charge du mentorat.

Un volet d'accompagnement psychologique est également disponible. Il repose sur une initiation à la méditation à travers 4 séances proposées sur la plateforme ainsi qu'un accès à une équipe de praticiens pour orienter et accompagner les étudiants qui ont besoin d'un soutien psychologique. 

Par ailleurs, aider ces étudiants aujourd'hui leur permettra de prendre une place importante dans la société demain. « Dans une période où le sanitaire est au cœur de tous les sujets ainsi que le développement des médicaments, cette filière avec la bioproduction, la santé digitale représente des atouts pour les patients et est portée par des entreprises françaises, des startups innovantes. Mais pour cela, nous avons besoin de personnes, de cerveaux, de bras, de personnes formées avec des bonnes formations. Tout cela nécessite des financements, des fonds et nous faisons appel au de toutes les entreprises qui souhaitent participer », conclut Florence Allouche.

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

À la fin de l’année dernière, trois variants du coronavirus SARS-CoV-2 (le virus à l’origine de l’épidémie de Covid-19) se propageant rapidement ont...

Après vite ma dose, (é)vite l’arnaque. Deux jours après l’annonce de création du service de Guillaume Rozier, des usurpateurs ont racheté un nom de...

Rennes, Strasbourg, Montpellier, Rouen, Angers… Dans les villes françaises ce 11 mai, les personnels, éprouvés par la crise sanitaire, des services...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.