Gynéco-obstétrique À Saint-Etienne : parce que c'est convivial

L'exploit d'une maternité chaleureuse

Saint-Etienne est la 10ème ville choisie par les futurs internes de gynécologie-obstétrique, au classement 2013. Avec 17 places gagnées cette année, on se demande quel peut être le secret de cette petite ville de l'ombre ? Le Pr Céline Chauleur, chef de service de gynéco-obstétrique du CHU de Saint-Etienne.

Parce que..."le stage d'externe est bien coté"

Parce que..."il n'est pas rare que les externes stéphanois bien classés préfèrent rester"

Parce que..."c'est une petite ville"

Parce que..."nos internes, on les connait, on les encadre" 

Parce que..."ils sont plus autonomes que dans les grosses villes"

Parce que..."c'est polyvalent, que le CHU propose tout, a l'agrément pour tout, en cancéro, en obstétrique, etc."

Parce que..."c'est proche de Lyon"

Parce que..."il y a une bonne ambiance, on se tire pas dans les pattes !"

Parce que..."on s'entend bien avec les hôpitaux périphériques"

EN BREF : "Je ne suis pas étonnée. Ça fait plusieurs années que la gynéco-obstétrique à Saint-Etienne est bien classée. Le seul défaut de Saint-Etienne est que nous n'avons qu'un seul CHU, mais les internes ont la possibilité de faire des échanges et inter-CHU dans d'autres villes."
 

 

Source: 

What's up doc - publié par AP

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Un combiné gagnant !
Quid de l’internat ?
À l’hôpital d’Épinal (Vosges), la réunion d’accueil des futurs médecins était plutôt tendue. Leur nouveau lieu de travail est en manque de personnel...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.