Fresque et paillarde sont les deux mamelles du médecin

Ah bon, t'es sûr ?

D’après certains défenseurs des traditions carabines, l’érotisme et la pornographie des fresques ou des paillardes seraient une soupape de décompression indispensable aux jeunes médecins, et les aideraient à affronter la mort au quotidien. Mais cette sexualisation à outrance est-elle vraiment indissociable de la formation médicale ? Dans son dernier numéro, What’s up doc est allé voir comment les choses se passent à l’étranger.

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Des solutions qui font appel aux étudiants
Médecine nucléaire et chirurgie générale
Quand MST joue les Robins-des-bois

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.