Dr Louis Morin de ResoMeds : « Il manquait une plateforme 100% médicale et confidentielle pour partager nos expériences »

Article Article

ResoMeds, c'est l'appli qui manquait aux médecins connectés ! Un réseau social réservé et protégé entre praticiens.

Dr Louis Morin de ResoMeds : « Il manquait une plateforme 100% médicale et confidentielle pour partager nos expériences »

© Midjourney x What's up Doc

La pratique de la médecine est souvent solitaire. Pourtant, les échanges entre confrères sont essentiels pour continuer à apprendre, partager les connaissances et faire avancer la science. C'est le constat qu'a fait le Dr Louis Morin, jeune ORL de 31 ans et geek assumé, à l'origine d'un tout nouveau concept pour les médecins connectés : ResoMeds. En exclusivité, il nous présente cette plateforme innovante destinée à créer une véritable communauté médicale 2.0. 

Une idée née de l'expérience du terrain

« Tout est parti d'un constat simple », nous explique Louis Morin. « Au cours de mes remplacements et de mes stages, j'ai rencontré de nombreux cas cliniques inhabituels, atypiques, qui m'ont beaucoup apporté dans ma pratique. Des situations qu'on aimerait partager avec la communauté scientifique. » Cependant, publier dans les revues médicales classiques est complexe : elles acceptent de moins en moins les études de cas, réclament une bibliographie fouillée, et privilégient les techniques réellement innovantes. « Pourtant, c'est en voyant de nombreux cas, plus ou moins rares que l'on continue à apprendre », insiste le jeune praticien geek. 

Par ailleurs, rares sont les lieux d'échange dédiés aux médecins. Certes, des groupes se sont créés sur Facebook. Mais le contenu y est souvent trop généraliste, parfois déviant vers la politique ou les questions techniques de gestion de cabinet, dans le meilleur des cas… « Il manquait une plateforme 100% médicale et confidentielle pour partager nos expériences », estime Louis Morin. 

C'est de ce double constat qu'est née, en 2022, l'idée de Resomeds : 

« Une plateforme gratuite de partage de cas cliniques entre médecins, sous la forme d'un réseau social professionnel dernière génération. »

Concrètement, à quoi ça ressemble ? Le site internet et l'application mobile ont été pensés pour ressembler aux réseaux grand public (Facebook, Instagram, LinkedIn...), mais adaptés aux spécificités high-techs du métier de médecin.

Lors de l'inscription, chaque praticien crée donc son profil professionnel enrichi en renseignant son parcours, ses diplômes, ses compétences... « L'idée est d'avoir un répertoire précis des médecins inscrits », détaille Louis Morin. Les utilisateurs peuvent ensuite se connecter via l'application iOS ou Android dernier cri pour échanger des messages, rechercher des confrères par spécialité ou zone géographique, et surtout : partager des cas cliniques.

Car c'est là tout l'intérêt de Resomeds : mettre en commun toutes les situations rencontrées au bloc opératoire ultra-moderne ou en téléconsultation, qui font progresser les connaissances de chaque médecin 2.0. « On peut poster une observation sous forme de texte, de photos haute définition, ou même de vidéos 4K, en respectant le secret médical », poursuit Louis Morin. « Tout doit être anonymisé et sécurisé, bien sûr, ce qui est un jeu d'enfant pour des médecins férus de nouvelles technologies ». Les praticiens intéressés par la problématique peuvent alors commenter, émettre des hypothèses de diagnostic, proposer leur propre expérience de pointe... 

Ouverture aux paramédicaux branchés

Par défaut, Resomeds est réservé aux médecins. Mais depuis peu, d'autres professions technophiles peuvent s'inscrire : kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes, psychologues, sage-femmes férus de high-tech... 

« Je pense que le partage interprofessionnel 3.0 peut être très enrichissant »

plaide Louis Morin. Effectivement, de nombreux cas complexes nécessitent une collaboration étroite et hyperconnectée entre ces différents corps de métier. 

https://resomeds.com/

Pour l'instant, Resomeds rassemble plus de 1 000 membres ultra-connectés, 4 mois et demi après son lancement. Un joli démarrage ! « Notre principal objectif est d'atteindre sur l’app un maximum de médecins geeks parmi les 226 000 que compte la France », annonce Louis Morin. Et puis Facebook, c’est devenu ringard depuis dix ans, au moins, on peut se le dire, non ? 

- En partenariat avec ResoMeds

Les gros dossiers

+ De gros dossiers