Comment être un bon sauveteur en montagne ?

Allier sport et médecine d'urgence

Pour faire du sauvetage en montagne, il faut à la fois « être au point au niveau de la médecine d'urgence », mais aussi être en forme physiquement. « Il n'y a pas besoin d'être un athlète de haut niveau mais il faut avoir les compétences de quelqu'un qui pratique régulièrement, que ce soit le ski, l'alpinisme, la spéléologie ou le canyoning », explique le Dr Lanièce, médecin urgentiste et secrétaire de l'Association nationale des médecins sauveteurs en montagne (ANMSM).

Rien de bien sorcier, juste un « entretien d'une bonne condition physique, comme dans beaucoup de professions ». Il faut également avoir révisé à fond sa médecine d'urgence, car on n'a pas droit à l'erreur quand on intervient sur une paroi surplombant le vide ! Afin de former les médecins à cette pratique particulière, l'ANMSM organise un DIU de médecine d'urgence et de montagne, en partenariat avec les universités de Toulouse et de Grenoble. « Ce sont principalement des urgentistes ou des anethésistes-réanimateurs qui s'y inscrivent, note le Dr Lanièce. En tout, environ 200 médecins sont impliqués dans ce type d'exercice en France et nous sommes 150 dans l'association ».

Source: 

Anne-Gaelle Moulun"

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

La médaille de bronze des spécialités
Enfant avec des jumelles
Pour l’interne en médecine, les remplacements représentent une première expérience professionnelle totalement autonome. Empreinte de responsabilités...
64% d’entre eux déclarent ne pas être assez formés pour communiquer sur le sujet, 42% doutent de leurs compétences pratiques et 41% des sources d’...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.