Avant de se lancer, bien préparer sa traversée...

Bonhommes de neige - piscine
Vous remplacez pendant les fêtes ? Négociez (bien) la rétrocession des honoraires rétrocédés !

Rencontrer le médecin remplacé dans son cabinet, observer sa façon de travailler, aborder la question de la rétrocession des honoraires, s’équiper... Un remplacement se prépare en amont.

« Surprise !!! Je suis le remplaçant du Dr Dupont. » Comptiez-vous vraiment intégrer un cabinet comme un cheveu sur la soupe ? Un rempla se prépare à l’avance et ce dans l’intérêt de tous. Enfin... surtout du vôtre.

Rétrocession : s’accorder sur un pourcentage

Pas de tabou entre vous. La rémunération fait partie des sujets à aborder, et plus tôt sera le mieux, pour s’assurer que le médecin titulaire et vous soyez sur la même longueur d’onde sur les modalités de votre collaboration. Généralement compris entre 70 et 100% (pour les gardes), le taux d’honoraires rétrocédés correspond au pourcentage des recettes qui vous est reversé par le médecin remplacé. Il varie en fonction de la présence d’un secrétariat, de la période de remplacement (vacances scolaires) et du degré d’urgence de celui-ci. Quoi qu’il en soit, la rétrocession doit être précisée en pourcentage des honoraires perçus dans le contrat de remplacement. « À défaut, il existe un risque de requalification, par l’URSSAF, de ce dernier en contrat de travail (avec toutes les conséquences de droit) », avertit le Conseil départemental de l’Ordre des médecins de la Haute-Garonne. Attention : ce même risque subsiste en présence de clauses dans le contrat de remplacement prévoyant des rémunérations minimales.

À la rencontre du médecin remplacé

Ça paraît anodin. Et pourtant. Prendre le temps d’échanger avec le médecin que vous allez remplacer est indispensable. Pour rappel, dans quelques jours vous serez lâché(e) en totale autonomie sur un terrain qui n’est pas le vôtre au quotidien, mais le sien. Mieux vaut donc s’assurer de lui poser toutes les questions qui vous taraudent tant que c’est encore possible. Quelle approche relationnelle avoir avec Mme M. qui consulte chaque semaine depuis le décès de son mari ? Comment faire face à l’afflux de patients en cas de pandémie grippale ? Le cabinet prend-il de nouveaux patients ? Rencontrez le médecin autant de fois que nécessaire afin qu’il vous explique le fonctionnement du cabinet et que vous puissiez également vous imprégner des lieux : organisation, matériel, logiciel utilisé, trousse d’urgence, adresses utiles...

S’équiper pour la traversée

Otoscope, spéculum auriculaire, ceftriaxone, diazépam... S’équiper pour ses remplas est nécessaire, qui plus est en cas de gardes. Constituez-vous une trousse médicale avec du matériel ainsi que les principaux médicaments dont vous pourriez avoir besoin en urgence. Pensez à acheter votre matériel avec les moyens de paiement de votre compte bancaire professionnel. Sachez en outre que les feuilles de soins, CERFA et autres certificats sont fournis par le médecin titulaire. Sur chaque feuille de soins ou ordonnance, vous devrez barrer le nom du médecin remplacé pour y rajouter le vôtre ainsi que votre qualification (médecin remplaçant).
 

Portrait de Gwen Hight

Vous aimerez aussi

La nouvelle initiative de la Haute-Normandie !
En direct de la blogosphère
À 80%, les internes de médecine générale d'Ile-de-France ont voté la fin du mouvement de boycott de la procédure de choix pour le semestre d'hiver...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.