Amiens: une chute de 6 places en bas du classement

Après une chute de 6 places dans le classement, Amiens se retrouve en 26e position sur 28 dans le tableau général. C'est le plus grand changement négatif observé cette année.

Catherine Geindre, la directrice général du CHU d'Amiens, comprend cette chute dans le choix des internes. « Des travaux de rénovation et de modernisation ont démarré en 2009. La réhabilitation est en cours jusqu'à la fin de l'année 2016. Forcément, le déroulement de l'internat est perturbé ». Ce grand chantier de plus de 600 millions d'euros va permettre de regrouper toutes les compétences dans un seul et même bâtiment. « L'hébergement des internes et le fonctionnement des études n'étaient pas idéaux » admet Catherine Geindre. Les amphithéâtres sont dégradés et trop petits pour accueillir tous les élèves « La bonne nouvelle, c'est que nous avons déménagé dans des locaux tout neufs en novembre 2014, avec 900 lits. Et une ligne de bus arrive maintenant aussi directement dans l'enceinte de l'hôpital » poursuit la directrice générale.

Si les cours et le logement peuvent être des points négatifs, les stages, eux, peuvent se révéler très intéressants. Le CHU d'Amiens est doté d'équipements ultraperformants, parfois même uniques au monde comme la vidéochirurgie en trois dimensions. Il se concentre aussi sur des spécialités de pointe telles que la chirurgie endoscopique ou la mesure de l'épilepsie chez le nouveau-né. « Et les chefs de service sont jeunes » souligne Catherine Geindre. Un gage de dynamisme dans les couloirs de l'hôpital.

Source: 

Coralie Lemke

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les passerelliens, kezako ? Ce sont des étudiants en médecine un peu à part. Sélectionnés sur dossier, ils ont commencé une carrière ailleurs, puis...
Ces médecins qui ont choisi les labos
utiliser son compte personnalisé pour des résultats mieux présentés

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.