Alerte en France sur de nouveaux opioïdes de synthèse « particulièrement dangereux », les nitazènes

Article Article

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a alerté lundi sur la circulation en France de nouveaux opioïdes de synthèse, les nitazènes, "particulièrement dangereux" car "plus puissants que d’autres opioïdes" dont la morphine.

Alerte en France sur de nouveaux opioïdes de synthèse « particulièrement dangereux », les nitazènes

© Midjourney x What's up Doc 

"Compte tenu de ces risques, et dans un contexte où les mouvements de populations estivaux vont être très importants en France, les autorités ont décidé l’inscription de ces composés sur la liste des stupéfiants", indique le gendarme du médicament.

Cela signifie que "la production, la vente et l’usage" des nitazènes seront interdits à partir de mardi.

Ces substances, nommées aussi "dérivés benzimidazolés" et présentées sous forme de poudre, comprimé ou liquide, sont utilisées principalement pour soulager la douleur, comme la morphine ou le fentanyl, qui font aussi l’objet d’un marché et d’une consommation illicites.

"Ils peuvent provoquer des overdoses" qui "peuvent survenir brutalement, dans un délai très court après la prise, et entraîner une mise en jeu du pronostic vital, du fait de leur puissance", avertit l'agence publique.

Elle recommande aux usagers et à leur entourage "d'avoir à disposition un ou plusieurs kits de naloxone, l’antidote en cas d'overdose".

Les signes d’une overdose aux opioïdes peuvent également "se manifester plusieurs heures après" par une difficulté à respirer normalement, des nausées, une pupille rétrécie, des troubles de la conscience, une somnolence allant jusqu’au coma pouvant entraîner un décès, détaille l'ANSM.

Deux cas de décès ont été rapportés en France.

Les consommateurs d’héroïne plus enclin a se tourner vers les nitazènes

En Angleterre et en Europe de l’Est, plusieurs dizaines de décès en lien avec des nitazènes ont été rapportés depuis 2023.

L'ONU a alerté le 26 juin, dans un rapport, sur l'émergence de ce nouveau groupe de drogues de synthèse potentiellement plus puissantes que le dévastateur fentanyl et sur une "vague" de décès associés.

Les nitazènes, 500 fois plus forts que la morphine, "sont apparus récemment dans les pays à hauts revenus, provoquant une augmentation des morts par overdose", a observé l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/crise-des-opiaces-le-laboratoire-endo-vide-son-tour-ses-poches-pour-sen-sortir

Notant "l'expansion de ces opiacés très puissants", provenant principalement de Chine, une experte, Angela Me, a évoqué un probable lien avec "la situation en Afghanistan", où la production d'opium a chuté depuis le bannissement de la culture du pavot par les talibans.

L'ONUDC s'est inquiété que "les consommateurs d'héroïne se tournent vers des opioïdes de synthèse posant de graves risques pour la santé", comme le fentanyl, les traitements de substitution aux opiacés (méthadone, subutex), et désormais les nitazènes.

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers