Accidents de la route : votre smartphone peut-il prendre en charge votre sécurité ?

Une nouvelle appli propose d’appeler automatiquement les secours en cas d’accident

« Chaque seconde compte ». En médecine, le refrain est connu. Et tout système permettant de gagner du temps peut être le bienvenu. C’est pour cela que le lancement de l’application pour smartphone « Collision call » pourrait être une bonne nouvelle : le téléphone qui en est équipé appelle automatiquement les secours s’il détecte que la vitesse à laquelle il se déplaçait a brutalement chuté, supposant que son propriétaire est victime d’un accident de la route.

Disponible sur les plateformes d’Apple et d’Android, l’appli fonctionne en mesurant la force G subie par l’appareil. Elle se déclenche si cette force dépasse un niveau dangereux pour l’homme, après avoir conduit pendant un certain temps pour éviter d’appeler les secours si le téléphone est tout simplement tombé de la poche de son utilisateur.

A priori, une très bonne idée : 1,3 millions de personnes meurent sur la route chaque année dans le monde, et le temps que les secours mettent pour arriver est l’un des facteurs qui expliquent le niveau très élevé de ce chiffre. « Collision Call » est disponible en 9 langues, et son site internet explique qu’elle fonctionne dans 144 pays.

« Ce n’est pas simple »

Mais il y a un hic.  « L’appli dit qu’elle appelle les services de secours dans le pays, c’est un peu court », explique Christophe Ramond, chargé des études à l’association « Prévention routière ». Quel numéro est appelé, quelles sont les informations qui sont envoyées aux secours ? « En France, le service de secours universel, le 112, fonctionne de manière différente dans chaque département et il n’est à ma connaissance pas structuré pour répondre à ce type d’appel ». Alors qu’en est-il au Tchad par exemple, pays listé sur le site de « Collision Call » parmi ceux dans lesquels le service fonctionne ?

Des systèmes d’alerte automatique existent d’ailleurs déjà sur certaines voitures, et l’Union Européenne a pour projet de le généraliser pour les véhicules neufs. « On a déjà cette expérience-là, et on sait déjà que ce n’est pas simple », alerte Christophe Ramond. Dans les systèmes installés dans les véhicules, on a en effet un opérateur qui entre en communication avec les occupants, de manière à mieux gérer les secours à envoyer.

Pour arriver sain et sauf sur votre lieu de vacances, mieux vaut donc conduire prudemment que compter sur votre smartphone ! Un temps de réflexion s’impose donc avant de débourser les 2,14 € que coûte l’application sur Google Play. Le public semple d’ailleurs méfiant : depuis son lancement il y a quelques semaines, moins de 50 utilisateurs d’Android ont téléchargé l’appli.

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les impressions du Dr. Eric Couhet, de retour des rencontres Pharmactiv
Sacha Rozencwajg, interne en anesthésie-réanimation, a développé une appli qui devrait révolutionner les transmissions médicales, et les échanges...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.