Zéro-Covid : Une stratégie qui dévoile ses failles

Presse auscultée. Après un an et demi de pandémie, la stratégie zéro covid commence à dévoiler ses limites. Un panel, mêlant sentiment de sécurité et hésitation vaccinale, décrypté par le Huffington Post.

Australie, Nouvelle-Zélande, Taïwan, Singapour, Vietnam… Autant de pays qui ont opté pour la stratégie Zéro Covid. Un plan de bataille, préconisant l’éradication pure et simple du virus par l’instauration d’une politique rigoureuse, qui commence pourtant à montrer ses limites.

« Depuis le mois de mai, tous ces pays subissent des pressions fortes du virus », explique le Huffington Post, en s’appuyant sur l’analyse de l’épidémiologiste suisse Antoine Flahault. Dans la capitale australienne notamment, le confinement généralisé vient d’être rallongé de sept jours. « L’Australie fait en effet face à une nouvelle résurgence du coronavirus avec l’apparition sur son territoire du variant Delta, dit indien, plus transmissible », détaillent nos confrères. Même topo à Taiwan qui fait actuellement face à un léger emballement épidémique.

Une augmentation des contaminations qui serait induite par un relâchement des pouvoirs publics. « Ainsi que le rapporte la BBC, l’illusion d’un sentiment de sécurité procuré par un contrôle « serré à l’extérieur, mais lâche à l’intérieur » du pays a conduit  les autorités sanitaires à baisser la garde », explique nos confrères. Une assertion étayée par l’exemple. En Australie comme à Taiwan, la flambée a pris dans les hôtels de confinement où les mesures de restrictions avaient été allégées pour certains publics ou ont fait l’objet de ruptures de protocole. « Le zéro Covid est vraiment un équilibre instable. Même si l’on arrive à éliminer le virus localement, ce qui est très difficile, il y a toujours un risque d’introduction extérieur », rappelle l’épidémiologiste, qui juge par ailleurs que la stratégie zéro-covid ne peut être que « transitoire ».

Pour retrouver un semblant de vie normale, une seule solution selon lui : la vaccination. Une nouvelle étape qui peine pourtant à se mettre en place dans ces pays où le « sentiment de sécurité » a renforcé les hésitations vaccinales. « Seuls 2 % des Australiens ont reçu deux doses, à Taiwan ce chiffre se monte à 1%. Le Japon qui a vacciné que 8% de sa population vient tout juste d’autoriser l’utilisation des vaccins Moderna et AstraZeneca », énumèrent nos confrères. Un fossé que les pays zéro-covid espère désormais combler en multipliant les commandes de vaccins. « Zéro Covid ou pas, tous les pays semblent désormais partager le même objectif: pour maîtriser l’épidémie, il faut vacciner l’ensemble de leur population et permettre à terme la réouverture des frontières », indique le Huffington Post. Pour en savoir plus, c’est pas ici.

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

Dans un avis rendu ce 21 juin, la Haute Autorité de Santé préconise la « vaccination réactive ». Comprendre, vacciner les proches d’une personne...

À partir de ce 23 juin, les personnes vaccinées souhaitant voyager chez nos voisins européens pourront télécharger leur certificat euro-compatible...

Réouverture des restaurants, des lieux culturels, levée du couvre-feu, fin du port du masque obligatoire en extérieur… L’épidémie de Covid-19 marque...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.