Un protocole particulier pour enterrer les morts d'Ebola

Entretien avec Maud Santantonio

De retour après 5 semaines de mission en Sierra Leone avec Médecins sans Frontières, le Dr Maud Santantonio nous détaille la procédure pour enterrer les patients décédés du virus Ebola.

WUD : Au centre de Kailahun, comment vous occupiez-vous des corps des personnes décédées d'Ebola ?

« La mise en bière est très procotolisée. A Médecins sans Frontières, les Watsan (Water et sanitation) s'en occupent. Toute une équipe, habillée de la tête aux pieds, entre dans la zone où se trouve la personne décédée. Elle désinfecte le corps et tout ce qui appartenait à la personne avec du chlore et de l'eau, avant de le mettre dans un sac mortuaire, puis dans un second. Ensuite, elle le conduit à la morgue, qui se trouve à l'intérieur de la zone d'hospitalisation. Une fourgonnette vient chercher les corps. Ils y sont transférés par une équipe également habillée de combinaisons complètes. Ils se rendent ensuite dans le village d'origine de la personne décédée où elle est enterrée par une équipe spéciale. Ce ne sont pas les familles qui s'occupent de l'enterrement. »

(Photo: copyright Magali Deppen / MSF)

Source: 

Anne-Gaelle Moulun"

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Ils comptent parmi les derniers praticiens de la ville
femmes médecins grossesse discimination
Une étude qualitatives parue dans le BMJ suggère que le statut de mère ou de mère potentielle engendre un traitement différent sur le salaire, l’...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.