Un fonctionnaire hospitalisé sans consentement pour paranaoïa sur décision de… son supérieur !

Presse auscultée. Un fonctionnaire de la préfecture des Alpes-Maritimes a été hospitalisé sans consentement sur décision du préfet… qui n’est autre que son supérieur !

Hospitalisé sans consentement sur décision du préfet au centre hospitalier La Fontonne d’Antibes, un fonctionnaire de la préfecture des Alpes-Maritimes vient d’être remis en liberté, rapporte L’Obs. Eric D était resté en soins psychiatriques durant une douzaine de jours, sur ordre du préfet… qui n’est autre que son supérieur, puisque l’homme travaille à la préfecture !

Selon l’avocate d’Eric D, il a été hospitalisé sur arrêté préfectoral en psychiatrie à Antibes deux mois après avoir déposé plainte pour harcèlement au travail. La juge des libertés et de la détention de Grasse a ordonné sa remise en liberté le 16 août.

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici.
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Si Olivier Véran avait déclaré que pour « tous les soignants qui tombent malades, le coronavirus sera reconnu comme maladie professionnelle »,...
En août dernier, le Samu ne s'était pas déplacé au domicile d'un quadragénaire, entrainant son décès. Un rapport fait par l'ARS  Grand Est pointe de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.