Shéhérazade à l’hôpital

Alors voilà : un livre d'une densité que la couverture ne laisse pas deviner avec son ours en peluche, la tête bandée sur un fauteuil rose.

Ni kitsch, ni « négation absolue de la merde » (merci Kundera),

Alors voilà le livre de Beaulieu : entre les urgences et les soins palliatifs, les gens souffrent et meurent… les enfants aussi. Beaulieu, interne, y décrit tout avec humanité, même les 2,5 kg de merde dont il libère une grand-mère.

 

Tour à tour infiniment drôle et infiniment triste, Shéhérazade, au masculin, il se bat contre la Faucheuse à coups de récits.

Pendant 7 jours, il raconte ses histoires à une patiente qui ne veut pas mourir avant le retour de son fils.

 

C'est sûrement aussi parce qu'il est excellent médecin que Beaulieu écrit si bien.

Source: 

Alors voil`a, les 1 001 vies des urgences, Baptiste Beaulieu, Éditions Fayard, 2013.
Baptiste Beaulieu est l'auteur d'un blog : www.alorsvoila.com

Portrait de La rédaction
article du WUD 14

Vous aimerez aussi

Le premier roman de Stéphanie Dupays, Brillante, dépeint avec une ironie mordante la recherche avide de signes extérieurs de réussite d’une jeune...
Dès la tombée de la nuit, les spectateurs prennent place au milieu de la cour du Château pour 45 minutes éblouissantes évoquant les épisodes célèbres...
Le dernier livre de Georges Vigarello offre un passionnant voyage dans l'« homme intérieur » et relate une histoire de sa construction.

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.