Reprise des négociations tarifaires entre les médecins libéraux et l’Assurance maladie, « une nouvelle et dernière séance » le 16 mai

Article Article

L'Assurance maladie et les syndicats de médecins libéraux reprendront le 16 mai leurs négociations tarifaires, suspendues début avril, vient d’annoncer l'Assurance maladie.

Reprise des négociations tarifaires entre les médecins libéraux et l’Assurance maladie, « une nouvelle et dernière séance » le 16 mai

© Midjourney x What's up Doc

Le syndicat de médecins spécialistes Avenir Spé-Le Bloc, qui joue un rôle pivot dans la négociation, a confirmé à l'AFP sa présence à ce nouveau tour de table, présenté par l'Assurance maladie comme "une nouvelle et dernière séance".

"Il y a eu des avancées" dans les discussions informelles avec la direction de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) et "nous nous revenons donc à la table des négociations", a indiqué le Dr Patrick Gasser, co-président d'Avenir Spé-Le Bloc.

La prochaine séance de négociations "sera ouverte le 16 mai matin aux syndicats désireux d'aboutir et pourra se prolonger jusqu'au lendemain", indique la Cnam.

"Ces 48 h devront permettre aux différents syndicats de disposer ainsi le 17 mai au soir d'un texte définitif, qu'ils pourront soumettre à leurs instances internes et à leurs adhérents", a précisé l'Assurance maladie.

Les discussions avaient été suspendues début avril

Début avril, alors que les discussions sur les tarifs médicaux pour les cinq prochaines années semblaient dans la dernière ligne droite, elles avaient été suspendues sous l'impulsion des syndicats de médecins spécialistes.

Ceux-ci dénonçaient à la fois les propositions tarifaires qui leur étaient faites, et, dans un domaine séparé, les tarifs prévus en 2024 par le gouvernement pour les cliniques privées, dans lesquels bon nombre d'entre eux exercent.

Le gouvernement a prévu d'augmenter de 0,3% les tarifs des cliniques privées pour 2024, contre +4,3% pour les hôpitaux publics.

Les cliniques privées, soutenues par cinq des six syndicats de médecins libéraux représentatifs, ont décidé de suspendre leurs activités à partir du 3 juin, pour obtenir que le gouvernement revienne sur sa décision. Elles veulent bénéficier de la même hausse de tarifs que les hôpitaux publics, soit une rallonge de 500 millions d'euros de leur enveloppe.

Avenir Spé-Le Bloc maintient son soutien au mouvement des cliniques privées

La reprise des négociations avec la Cnam "ne remet pas en cause" le soutien d'Avenir Spé-Le Bloc au mouvement des cliniques privées le 3 juin, qui ont leurs propres négociations en cours avec le gouvernement, a indiqué Patrick Gasser.

Les négociations tarifaires entre médecins libéraux et Assurance maladie doivent permettre de revaloriser la rémunération des praticiens, en échange d'engagements collectifs pour l'accès aux soins.

Avenir Spé-Le Bloc joue un rôle clef dans la négociation car il peut signer à lui tout seul au nom des médecins spécialistes.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/greve-totale-du-prive-les-3-4-et-5-juin-et-les-liberaux-rejoignent-le-mouvement

MG France, qui peut signer à lui seul au nom des médecins généralistes, avait déjà annoncé être prêt à reprendre les discussions.

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers