Quelles spécialités rapportent le plus ? Ou le moins ? Découvrez le classement

Médecins, quelle spécialité rapporte le plus

Bien-sûr on ne choisit pas sa spécialité que pour l’argent, enfin c’est quand même un critère qui peut compter pour beaucoup. Alors quelles sont les spécialités qui rapportent le plus en libéral ?

Immanquablement, aux classement des ECNI, les trois spécialités les mieux choisies par les futurs internes sont la chirurgie plastique, reconstructive et esthétique, l’ophtalmologie et la dermatologie et vénérologie. Et à chaque fois, les commentaires blasés de tous sont : « Bien-sûr ce sont les spés où on fait le plus d’argent ! »

Mais est-ce vraiment la réalité ? Quelles sont donc les spécialités qui rapportent le plus ? La DREES a sorti en début de mois un classement du revenu des médecins libéraux. Une publication qu’elle réalise tous les trois ou quatre ans à partir d’une source exhaustive (Insee-CNAM-DGFIP). Donc une source qui compile les données de la CNAM mais aussi des déclarations d’imposition sur le revenu.

Bien sûr le temps de compiler les données, les revenus indiqués sont ceux de l’année 2020. Alors rentrons dans le vif du sujet. Qui gagne le plus ? Voici, le fameux tiercé des médecins les plus riches (les sommes correspondent au revenu tiré des honoraires perçus une fois les charges déduites) :

-1 Radiothérapie : 402 400 €/an

-2 Médecine Nucléaire : 253 900 €/an

-3 Anesthésie réanimation : 198 600 €/an

La rhumatologie, pourtant dans le Flop 3 est 14e dans le cœur des internes, ça rassure !

Regardons où se placent ces trois spécialités les plus lucratives dans le classement du choix des internes aux ECNI. Les médecins les plus riches, les radiologues, ne sont pas forcément les mieux choisis aux ECNI. Ils arrivent 9e dans notre classement des spécialités. La médecine nucléaire est, elle, classée, 15e et les anesthésistes réanimateurs sont 8e.

Et si on regardait maintenant, les trois spécialités qui rapportent le moins dans ce classement de la DREES :

-1 Pédiatrie : 78 000 €/an

-2 Rhumatologie : 83 300 €/an

-3 Psychiatrie : 83 900 €/an

On remarque tout de suite, qu’il s’agit des spécialités avec très peu de gestes cliniques, des spécialités qui obligent aussi à un temp de consultation long. Est-ce que pour autant ces spécialités qui se trouvent en bas du classement dans le choix des internes ? La pédiatrie est 28/ 44, la rhumatologie a une honorable place de 14e , et la psychiatrie arrive 41e / 44.  
Donc, fort de ses résultats, on peut être rassuré, il n’y a pas que l’argent qui compte dans le choix des spécialités aux ECNI.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portrait de Luc Angevert

Vous aimerez aussi

Je te prendrai en levrette écrit le médecin

Un médecin de la Somme devra répondre de ses actes et remarques déplacés envers une de ses jeunes patientes, mère de famille, en avril dernier. Une...

Stéphanie Riste, députée et médecin

Pressentie pour être ministre de la Santé, Stéphanie Rist reste finalement à l’Assemblée. Pour son deuxième mandat sous l’étiquette En Marche, la...

Présence médicale 64, dispositif innovant lancé dans les Pyrénées-Atlantiques, rapproche élus, médecins ou encore services de l’Etat et Assurance...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.