Plume air report

Une appli pour s'informer sur la pollution heure par heure

La qualité de l'air reste dégradée dans les grandes villes françaises. La pollution à l'ozone se poursuit... Bref, on respire mal !

Lancée cette année, une toute nouvelle appli française, Plume Air report, propose un bilan atmosphérique heure par heure pour une dizaine de villes françaises. Imaginée par une start-up française, cette application smartphone donne en quelque sorte la «météo de la qualité de l'air» à l'heure près, mais aussi des conseils : l'heure à laquelle il est préférable d'aller se promener avec son bébé ou le moment idéal pour faire du vélo sans se retrouver asphyxié !

"Plume Air Report" indique le degré de pollution actuel sur une échelle de 1 à 5 et son évolution probable dans les heures qui suivent. Il signale le polluant qui prédomine (particules fines, ozone, CO2…) et donne des recommandations pour des activités potentiellement à risque (courir, se déplacer en vélo, flâner en terrasse). L'application, gratuite, est disponible Iphone, la version Androïd devant arriver dans les semaines à venir.

Pour le moment, ce service est proposé dans une dizaine de villes françaises (Bordeaux, Chamonix, Nantes, Lille, Marseille, Montpellier, Lyon, Paris, Toulouse, Strasbourg) et une cinquantaine de villes internationales. A Paris, les données sont détaillées par quartier. 

La start-up souhaiterait à terme, augmenter la précision en s'appuyant sur des mesures de qualité de l'air qui seraient réalisées par les utilisateurs de l'appli eux-mêmes. Elle a pour cela développé un prototype de capteur individuel nomade qui a été présenté lors du festival «Futur en Seine» à Paris il y a 15 jours, où il a d'ailleurs été distingué comme le coup de cœur de l'équipe organisatrice de l'événement.

 

Source: 

Chloé Rayneau

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

MG France Doctolib rdv note patient praticien
Le syndicat de médecins généralistes MG France dénonce la plateforme de prise de rendez-vous. Celle-ci demande aux patients de noter leur praticien....
La e-médecine à l’honneur
Certification de son logiciel, levée de fonds, recrutement... La start-up AZmed, qui automatise la détection de fractures à partir de radios, se...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.