Pharmacien 3.0 et médecin 3.0 : le début d’une love story ?

Les impressions du Dr. Eric Couhet, de retour des rencontres Pharmactiv

Le Dr. Eric Couhet est médecin généraliste, mais c’est aussi un porte-parole infatigable de la santé connectée. Il y a quelques semaines, il était à Madrid pour les rencontres Pharmactiv, auxquelles participaient des environ 500 pharmaciens français. Il nous revient convaincu que médecins et pharmaciens doivent s’unir sur l’autel de la santé 3.0.

 

En véritable évangéliste de la santé connectée, le Dr. Eric Couhet était allé prêcher la bonne parole 3.0 aux rencontres Pharmactiv qui se sont déroulées à la mi-octobre à Madrid. De ce rendez-vous galant avec 500 pharmaciens français, il est revenu conquis.

« Je suis persuadé que les pharmaciens et les médecins 3.0 vont être les drones de la santé connectée », nous confie-t-il. En employant le mot « drones », Eric ne sous-entend pas que ces professionnels de santé sont téléguidés, bien au contraire. « Ils vont être aux avant-postes », explique le généraliste.

C’est donc acquis : médecins et pharmaciens sont appelés à s’unir, pour le meilleur et pour le pire. Et lors du repas de noces, il est bien possible que ce soient les pharmaciens qui mènent la danse : « Ils ont compris que la pharmacie de demain ne sera pas seulement un lieu d’achat ou de délivrance de médicaments. Ce sera un endroit digital, un carrefour connecté du parcours de soins ».

Contrairement aux médecins libéraux qui sont trop souvent isolés, les officinaux ont en effet une grande expérience du travail en réseau : ils ont des groupements, des grossistes, partagent des logiciels, ont l’habitude d’employer du personnel de support… « Ils ont un temps d’avance », résume Eric.

« On va être digitalisés par l’aval »

Mais pas question pour lui d’opposer le pharmacien au médecin : le couple a déjà vécu trop de scènes de ménage. « On est dans le même bateau », avance-t-il. « On va être digitalisés par l’aval ». Entendre : c’est le patient qui va faire entrer le numérique dans les officines, et par ricochet dans les cabinets médicaux.

Pour ce militant de la e-santé, le flirt entre médecins et pharmaciens dépasse donc la simple amourette. C’est un mariage qui doit donner des enfants, et qui doit notamment faire en sorte que les dispositifs médicaux numériques soient de vrais instruments au service de la santé des patients. Eric Couhet met les tourtereaux en garde : « Il ne faut pas reproduire la même erreur que dans les grandes surfaces, où les dispositifs médicaux sont à côté des aspirateurs et des cafetières ».

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

L’Hôpital Foch vient de lancer Alert’AVC : une application sur mesure pour réduire le délai de traitement et de diagnostic des AVC.
La startup demandera l’avis des patientes pour ses futures vidéos

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.