PH Urgentiste, jackpot malgré lui

Article Article

Travailler de nuit quand on est PH aujourd’hui, c’est le pactole assuré ! La preuve par l’exemple, et encore merci au législateur…

PH Urgentiste, jackpot malgré lui

Soit un jeune PH contractuel, 4e échelon + 10 %, rémunéré 4 800 €/mois. Urgentiste, il travaille par périodes de 24 h le lundi, le mercredi et le vendredi. Quelles indemnités perçoit-il ?

Garde lundi* : 250 €
+
Garde mercredi* : 250 €
=
48 h de temps de travail en 2 gardes,

soit fin de ses obligations de service.

Jour du vendredi** : 310 €
+
Nuit du vendredi*** : 470 €

uniquement payé en temps additionnel car > 48 h/sem obligatoire.
=
pour gardes dans la semaine 1280 €

 

*Tarif de garde
** Temps additionnel de jour (car au-delà des obligations de service : 48 h/sem)
*** Temps additionnel de nuit (car au-delà des obligations de service : 48 h/sem)

Dans l’idée que notre jeune PH assurerait ces 3 gardes/semaine pendant un mois, il percevrait donc 5120 €/mois rien que pour les gardes.

Il faut bien sûr ajouter à cela la rémunération. Le calcul final pour le mois devient :

5120 €/mois rien que pour les gardes
+
4800 € /mois de salaire brut.
=
9920 €/mois de salaire brut

pour un urgentiste de 4e échelon + 10 % avec 3 gardes/sem.

Alors, qui dit mieux ?

Remarque : seules les spés travaillant dans des services organisés en gardes peuvent se permettre d’envisager de telles rémunérations (urgentistes, anesthésistes essentiellement).

Toutes les autres spés qui travaillent en astreintes, non décomptées de leur temps de travail, ne peuvent pas en bénéficier.

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers