O`u sont nos primes ?

Le ROSP ne vient pas, les jeunes médecins attendent

Trop fort la CNAM ! Son directeur annonçait jeudi dernier, sur legeneraliste.fr, le succès de l'édition 2013 du ROSP (Revenus sur Objectifs de Santé Publique). Cette mesure, née des négociations conventionnelles 2011, a acquis en deux ans l'approbation de près de 60 % des médecins, selon Le Quotidien. Et pour cause, elle permet aux médecins libéraux d'être récompensés pour tout acte de bienséance envers la Santé Publique. Par exemple en informatisant son cabinet, ou en prescrivant en DCI*. 

Le ROSP : c'est bien mais pas top

Cette année, cette fameuse prime a atteint 4000 euros en moyenne, tous médecins libéraux confondus. Belle performance ! Mais ce que la CNAM a omis de préciser, c'est que les jeunes médecins installés ont été zappés. Le Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants (REAGJIR) ne s'est pas privé de le faire remarquer. Ceux-ci indiquent dans un communiqué que certains médecins généralistes nouvellement installés attendent toujours la prime de...2012.

La prime en salle d'attente

Selon Le Quotidien du Médecin, 900 dossiers de jeunes médecins seraient en attente de traitement pour 2012. En cause, des modes de calcul inadaptés pour les jeunes installés. La CNAM se baserait sur des patientèles d'une centaine de personnes, un chiffre loin d'être atteint par certains de nos jeunes collègues. À ce titre, REAGJIR s'interroge : "Pourquoi avoir lancé ce projet sans aucun support technique digne de ce nom ? S'agirait-il d'une expérimentation dont les jeunes installés font les 

frais ?" Bonne question...

*DCI : Dénomination Commune Internationale

Source: 

What's up doc - publié par AP

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Des médecins américains jouent de la musique contre le cancer
Tout ce qui va se passer dans le monde médical...
A travers les systèmes d'informations, l'outil numérique était jusqu'ici uniquement percu sous l'angle du reporting de l'activité de soin. Il a...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.