Open cooking : le médecin s’invite dans les assiettes

Finie l’alternative « pizza surgelée, traiteur chinois ou fast-food ». Une appli de cuisine gratuite, créée par un médecin nutritionniste, pourrait bien faciliter la vie de vos patients… et pourquoi pas la vôtre.

Julien Rousseaux est nutritionniste, son frère Adrien ingénieur développeur, et c’est en famille qu’ils ont fondé le site Open cooking. Leur objectif : proposer une alimentation saine avec le moins de contraintes possibles.

« Des études ont montré que nous passons en moyenne trois heures par semaine à faire les courses, et une heure par repas à cuisiner », explique Julien. « Par manque de temps, les gens cuisinent de moins en moins souvent. » Open cooking a justement été conçu pour aider à l’organisation : de la planification des menus hebdomadaires à la préparation des ingrédients en passant par la liste de courses, tout est prévu.

Ayez confiance…

L’idée derrière tout ça : relancer la confiance des utilisateurs dans leurs capacités à cuisiner, les guider pour qu’ils retrouvent du plaisir à le faire, et au final limiter la malbouffe. « La gestion au jour le jour du menu et des courses limite les possibilités et aboutit rarement à des plats sains », regrette le fondateur d’Open cooking. « Nous travaillons chaque étape des recettes que nous proposons pour qu’elles prennent moins de 30 minutes entre l’ouverture du frigo et la dégustation. » Cerise sur le gâteau : la limitation du gaspillage alimentaire, corollaire d’une liste de courses adaptée aux menus de la semaine.

Mais l’aspect médical dans tout ça ? Le nutritionniste sourit. « Il s’efface volontairement derrière l’idée d’une alimentation facile à réaliser et saine », annonce-t-il. « J’ai voulu sortir d’une logique de médicalisation, de calories, pour ne conserver que les aspects agréables de la cuisine. » Les prises en charge nutritionnelles engendrent en effet d’après lui généralement trop de restrictions et de contraintes, causes d’échec.

Installez-la et oubliez-la

« Ce qui marche, c’est d’accompagner les gens, de les aider à trouver un rythme alimentaire qui leur convient », explique le nutritionniste. « En normalisant l’alimentation, les personnes en surpoids vont perdre naturellement des kilos superflus, sans se sentir au régime. C’est une logique de "forgettable device" : l’appli a une vraie action sur la santé, mais l’utilisateur ne s’en rend pas forcément compte. »

Le site est encore en version beta, et Julien attend qu’il soit mieux rôdé pour le proposer à ses patients. Au menu des futurs développements : le machine learning pour personnaliser les menus aux goûts des utilisateurs, ou encore la compatibilité avec des objets connectés pour intégrer l’activité physique des membres de la famille à leur alimentation.

__________________________________________________________________

Open cooking pas à pas
L’utilisation de l’outil est simple : il suffit de créer (gratuitement) son compte, en détaillant la liste des membres de son foyer avec leur âge. Une liste de menus s’affiche alors pour les midis ou les soirs. Il suffit ensuite de refuser les plats qui ne sont pas à notre goût, et de sélectionner une des deux propositions alternatives, cohérentes avec l’équilibre hebdomadaire. La liste de courses est alors générée, disponible sur smartphone.

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.