Médecin et startupper : les conseils de Juan Sebastián Suárez Valencia

Le Dr Juan Sebastián Suárez Valencia est président de la commission R&D de France eHealth Tech, une association qui regroupe les entreprises francaises de la e-santé. Le message de ce jeune médecin à ses homologues startuppers : adaptez-vous !

What’s up Doc. Est-ce qu’une fois terminé, un projet e-santé doit forcément ressembler à l’idée que l’on s’en faisait en démarrant ?

Dr Juan Suárez. Absolument pas ! Entre l’idée et le produit final, il y a toute une évolution. Le produit que l’on conçoit à l’origine n’est pas forcément en accord avec les besoins de l’utilisateur final, et il faut savoir s’adapter avec différentes itérations.

WUD. Du coup, quelles sont les méthodes pour adapter son projet en cours de route ?

JS. Il faut mettre le produit dès que possible entre les mains des utilisateurs, pour obtenir un retour au plus vite. Il est également important de comprendre un certain nombre d’éléments comme le contexte d’utilisation ou la psychologie des personnes auxquelles on s’adresse. On peut imaginer au départ une appli mobile, et se rendre compte en cours de route que les utilisateurs ont besoin d’un site web exclusif, ou même de fiches d’information papier.

WUD. Les contraintes de faisabilité sont-elles également à prendre en compte ?

JS. Dans une moindre mesure. Quand on donne un projet à un technicien, il répond la plupart du temps que tout est faisable, mais que tout dépend du budget. Il peut cependant y avoir certaines limites techniques. C’est notamment le cas dans les projets liés au big data, car les données sont souvent organisées en silo.

WUD. Quels conseils peut-on donner aux startuppers pour bien s’adapter ?

JS. Il faut savoir s’entourer des bonnes personnes dans des groupes pluridisciplinaires : développeurs, designers… Mais l’essentiel, c’est d’être à l’écoute des utilisateurs et d’avoir une méthodologie pour savoir ce qu’ils pensent. Ce n’est pas parce qu’on est médecin que l’on sait comment réfléchissent tous nos confrères, y compris dans la même spécialité.

___________________________________________________________________

Pour aller plus loin...

What’s up Doc a décidé de suivre quatre jeunes médecins sur la route du développement d’applis e-santé. Le premier épisode de leur saga est disponible par ici, et le second par là.

Portrait de Adrien Renaud
article du WUD 26

Vous aimerez aussi

Startups cherchent médecins pour rencontres, et plus si affinités
« L’ordinateur va faire le diagnostic et choisir la thérapie 9 fois sur 10 »

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.