Loi anti-avortement : un juge fédéral texan suspend temporairement son application

Article Article

Un peu de répit pour les droits des femmes au Texas : la loi anti-avortement a été temporairement bloquée par un juge fédéral. 

Loi anti-avortement : un juge fédéral texan suspend temporairement son application

Le combat continue ! Hier (mercredi), un juge fédéral du Texas, Robert Pitman, a bloqué la tristement célèbre loi interdisant la majorité des avortements dans cet État (loi qui ne prévoit pas d'exception en cas d'inceste ou de viol, mais seulement en cas d'urgence médicale), dans le cadre d’une plainte déposée par l’administration du président américain, Joe Biden. « Une première victoire pour le gouvernement Biden, qui a attaqué [le Texas] en justice », commente ce jeudi le journal USA Today

« Cette cour ne permettra pas que cette privation choquante d’un droit si important se poursuive un jour de plus », écrit Robert Pitman dans sa décision. Le Texas ne peut plus appliquer cette législation pour l’instant… mais il peut faire appel.

Biden engagé

Le président démocrate, Joe Biden, avait promis en septembre « une réponse immédiate » de son gouvernement, à qui il avait ordonné de trouver « des mesures pour assurer que les femmes du Texas aient accès à l’avortement en toute sécurité et légalité ». Le ministre américain de la justice, Merrick Garland, a parlé dans un communiqué d’« une victoire pour les femmes au Texas et pour l’État de droit » : « Nous allons continuer à protéger les droits constitutionnels de tous ceux qui chercheraient à les saper. »

« Bien que la décision de la cour nous permette de pousser un soupir de soulagement, la menace de l’interdiction de l’avortement au Texas continue de planer au-dessus de l’État, a de son côté noté Brigitte Amiri, de l’organisation de défense des droits civiques ACLU (American Civil Liberties Union). Nous savons déjà que les hommes politiques derrière cette loi ne s’arrêteront devant rien jusqu’à l’interdiction totale de l’avortement. » La semaine dernière, des dizaines de milliers de femmes avaient manifesté aux États-Unis pour défendre le droit à l’avortement.

A lire aussi : 

Au Texas, le droit à l’avortement bafoué

Un médecin texan a choisi d’enfreindre la loi pour respecter son obligation de soin envers sa patiente

 

 

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers