L'hôpital du futur à portée de mains

Article court Article court

Le développement des nouvelles technologies alimente la vision futuriste d’un hôpital de demain 100 % digitalisé. Mais si l’hôpital de demain existait déjà ? Cette question, nous l’avons posée à Aissa Khelifa, directeur commercial chez Agfa HealthCare.

L'hôpital du futur à portée de mains

« Nous avons déjà tous les outils à notre disposition pour que naisse l’hôpital de demain », explique Aissa Khelifa, également ancien maître d’ouvrage pour de grands projets régionaux dans la e-santé. Ce ne sont donc pas les nouvelles technologies qui changeront l’expérience à la fois des soignants et des patients, mais la façon dont nous allons organiser leur utilisation. 

Évoluer lentement mais sûrement

Transformer le parcours de soins pour le faire entrer dans la médecine 2.0 ne se fera pas en un jour. Il faudra surtout le repenser régulièrement pour qu’il s’adapte aux avancées techniques et surtout au patient.

La gestion administrative est d’ailleurs la plus facile à faire évoluer. Prenons l’exemple des dossiers patients. Ils sont aujourd’hui largement numérisés, bien qu’encore contestés. Et ce n’est pas Patient Rescue, la plateforme de DeepMind, l’IA de Google, qui fera taire les sceptiques. La firme de Mountain View a fait récemment la une des journaux concernant le recueil des données de plus d’1 million de patients londoniens. Et ce, en restant évasive sur l’utilisation des données récoltées. Malaise…

Le parcours de soin, challenge numéro un

« Il y aura des réticences, un changement de mentalités à effectuer. Ces évolutions répondent à des besoins, il faudra aller au-delà des soucis organisationnels et des problèmes médicolégaux que cela peut entraîner » prédit Aissa Khelifa. « Ces changements d’ampleur prendront du temps », conclut le directeur commercial d’Agfa HealthCare. Le parcours de soins sera le chantier principal.

« Vous savez, l’expérience m’a montré que les modèles organisationnels ont du mal à suivre les évolutions techniques » explicite-t-il. Transformer le parcours de soins pour le faire entrer dans la médecine 2.0 ne se fera donc pas en un jour. Il faudra surtout le repenser régulièrement pour qu’il s’adapte aux avancées techniques et surtout au patient.

À terme, le Big Data, notamment par sa capacité à analyser un grand nombre de données issues d’études de cohorte, « permettra de personnaliser bien plus les prises en charge, en particulier dans les situations de polypathologie », explique Aissa Khelifa.

Et lorsqu’on lui demande si nous n’aurons donc plus aucune surprise de taille puisque tout existerait déjà, Aissa Khelifa rétorque, non sans humour, que « nous n’avons que le poulet, les épices et les légumes. Reste à savoir quel plat inventer pour les marier ».

Alors, en cuisine !

________________________________________________________________________________________________________

L’UNIVERSITÉ DE LA E-SANTÉ FÊTE SES 10 ANS !

Ce rendez-vous annuel se déroule à l’école d'ingénieurs ISIS de Castres. Pendant trois jours, du 5 au 7 juillet, s’enchaîneront conférences et débats portant sur les dernières innovations dans le domaine de la e-santé. Ce sera également l’occasion de participer aux Trophées de la e-santé, qui récompensent les start-up pour les meilleurs projets numériques dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC). Un événement à ne pas manquer ! Les autres informations pratiques se trouvent sur www.universite-esante.com.

________________________________________________________________________________________________________

Les gros dossiers

+ De gros dossiers