Leurre au noir

Ciné week-end: Les chevaliers blancs, de J. Lafosse (sortie le 20 janvier 2016)

Chronique d'un fiasco annoncé, Les Chevaliers Blancs narre sobrement et avec une précision mécanique la fuite en avant d'un groupe d'humanitaires aux intentions floues pris dans l'engrenage de ce qui semble être leur péché originel: le mensonge aux populations locales. L'histoire est vraie et a en elle-même valeur de fable. Joachim Lafosse, efficace, n'a dès lors pas besoin d'en rajouter. Il décrit l'inexorable déréliction d'un groupe hétéroclite, condamné à l'échec puisque mû par des desseins trop divergents. 

On peut s'interroger sur ce qu'apporte le film, conçu comme un reportage. Il ne s'agit pas d'une étude de caractères qui permettrait de lever le voile sur l'ambivalence, voire l'opacité manifeste des personnages principaux, solidement interprétés par une distribution au diapason (mention spéciale à Louise Bourgoin et Valérie Donzelli). On se concentre en effet presque exclusivement sur les comportements de ce groupe incapable d'une communication réelle. En se posant constamment la question du bien-fondé de l'entreprise: entre ingérence et incompétence, et par-delà la confrontation entre idéal et principe de réalité, leur principal tort est probablement celui de n'avoir su - ou voulu - exposer ni partager des limites communes.

Une réflexion intéressante sur les enjeux de l'humanitaire, domaine dans lequel - on ne le répètera jamais assez, les bonnes intentions et l'éthique ne suffisent pas...

Source: 

Guilllaume de la Chapelle

Portrait de Guillaume de la Chapelle

Vous aimerez aussi

Critique de "Nos Vies Formidables", de Fabienne Godet (sortie le 6 mars 2019)
Ciné week-end: Les Souvenirs, de Jean-Paul Rouve (sortie le 14/01/2015)
Critique de "L'Intouchable, Harvey Weinstein", de Ursula MacFarlane (sortie le 14 août 2019). 

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.