Les Francais casaniers

Pénurie de médecins en France oblige, les agences de recrutement sont en permanence à la recherche de praticiens pour exercer dans l'hexagone, on aurait pu penser que certaines commenceraient à se spécialiser dans le recrutement à l'étranger.

Pour la majorité des médecins que nous avons rencontrés exerçant aujourd’hui hors de France, c’est une initiative personnelle qui les a poussés. Rares seraient les agences de recrutement ou les cabinets de chasse worldwide possédant l'expérience de l'expatriation. Nous avons contacté Randstad, qui possède l’Appel Médical et… la réponse ne s’est pas fait attendre : « Désolé, on ne connaît pas ce sujet », nous a expliqué le responsable de la com’. « Le groupe Randstad est pourtant présent dans 34 pays, et nous n’avons jamais eu de demande provenant d’une des filiales à l’étranger pour embaucher des médecins français ! » a-t-il ajouté.

Guère mieux chez Adecco : « Nous ne proposons pas d’expatriation. Nous sommes plutôt axés au contraire sur l’impatriation ». Comprenez : envoyer des médecins français à l’étranger n’est pas rentable. Le marché des blouses blanches côté France est unidirectionnel, c’est-à-dire centripète : il mène tout droit vers… la France.

Connu par nombre d’entre nous pour recevoir fréquemment des e-mails d'offres d’emplois à l’étranger, particulièrement au Moyen-Orient, au Québec, Prodie Santé aurait pu nous renseigner sur les services qu’elle réalise si… ce cabinet de recrutement avait seulement accepté de nous répondre…

Contacté par téléphone, le Dr Grezegorz Chodkowski de Medpharm, une entreprise polonaise qui organise deux fois par an une « foire » internationale du recrutement médical, explique. « Nous rassemblons en différents points d’Europe des potentielles recrues médecins avec les recruteurs de cliniques ou d’hôpitaux. Nous couvrons l’Europe de l’Est et du Sud. Nous visons les pays pourvoyeurs de ressources médicales qui cherchent à partir travailler hors de leur pays ». Pour Grezegorz, la France compte parmi les États qui accueillent de nombreux médecins étrangers, tout comme le Royaume-Uni, la Norvège, etc. Mais concernant le flux d’expatriation des médecins français, Grezegorz est plus perplexe, il a le sentiment que les Français sont moins enclins à l’émigration, notamment par rapport à leurs voisins allemands très friands d’exercice médical au Moyen-Orient.

Les agences de recrutement classiques des pays étrangers qui pourraient être intéressées par des médecins français sont assez peu habituées au phénomène.  À la question « Avez-vous déjà eu des candidats français ? » que nous avons posée à l'agence suédoise Dignus, Divya Chandran, consultante en ressources humaines de l’agence, a répondu, laconique : « Pas beaucoup ». Et en se rapprochant de nos côtes pour savoir s’il existe un profil-type de candidat français désirant immigrer au Royaume-Uni, Nick Slijivic de IMS Recruitment nous explique que pas vraiment. Les quelques Français qui prennent contact sont « de tous âges, avec tous niveaux d’expérience ». Autrement dit, les médecins français qui cherchent à s’expatrier sont en fait très rares.

Estelle, jeune médecin franco-espagnole qui cherche son premier poste en Écosse, peut en témoigner. « Je me suis inscrite auprès de deux agences écossaises » qui se sont empressées, selon elle, de lui demander une montagne de documents : diplômes, certificats, vaccination et attestations en tous genres. Résultats : une inscription laborieuse, une efficacité des agences proches de zéro puisque c’est elle qui décrochera son poste comme…

Portrait de La rédaction
article du WUD 22

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.