Le Psychodon 2020, le grand show pour les troubles psychiques

La grande soirée annuelle de l’association Psychodon aura lieu le 6 Octobre à l’Olympia. Et pour la première fois, diffusée en direct et en prime sur C8. Rencontre avec Didier Meillerand, fondateur de l’association.

What's up Doc. Comment est né le Psychodon?

Didier Meillerand. Tout cela vient d’une histoire personnelle : je suis devenu journaliste grâce à mon frère, atteint de schizophrénie. Un jour, j’ai réalisé que les voix qu’il entendait, pouvaient être comparées à celles qui passaient dans mon oreillette, ou à ma voix lorsqu’elle sortait d’un poste de radio, à des kilomètres de ma présence. Cela m’a aidé à trouver un lien avec lui. Je me suis alors rendu compte à quel point les troubles psychiques pouvaient être une source de richesse pour chacun d’entre nous. J’ai alors eu envie d’utiliser les stratégies de communication que j’utilisais dans mon métier, pour les mettre au service de la cause de la santé mentale. L’objectif, c’est de montrer que les personnes concernées ne sont pas que leur maladie, mais au contraire peuvent être une richesse.
 

WUD. Pour cela, vous faites appel au Psychodon à des artistes poids lourds de la chanson française, de Yannick Noah à Carla Bruni en passant par Pomme et Amel Bent…

D. M. Oui, on utilise leur notoriété pour que la santé mentale fasse cause, pas que pour faire glamour et paillettes ! Cela n’a pas forcément été évident car même auprès des artistes, les troubles psychiques font peur ! Cela a été progressif, un artiste en entrainant un autre. Maintenant, ce que j’aimerais pour la suite est qu’on puisse faire plus de place sur scène aux patients, aux aidants et aux soignants ! Il faudrait aussi pouvoir montrer l’état de délabrement de l’hôpital psychiatrique en France. Il ne faut pas non plus effrayer les annonceurs, mais je suis confiant sur le fait qu’on va y arriver.


WUD. Repoussée à la faveur de la pandémie, quelle est la spécificité de cette édition 2020 ?

D. M. Un show caritatif consacré à la santé mentale diffusé en prime et en direct sur une grande chaine nationale, c’est tout simplement une première mondiale ! Imaginez-vous, c’est un peu comme la première du Sidaction ou du Téléthon ! Cette initiative a d’ailleurs inspiré plusieurs projets similaires à l’étranger. Le mot d’ordre de cette année :  Tous fragiles, tous concernés », est né du fait que la crise sanitaire actuelle nous a tous renvoyés à notre fragilité. La lutte contre le stigma est donc plus que d’actualité !
 
 
Toutes les infos sur le Psychodon sont à retrouver par ici.
 

Portrait de Jean-Victor Blanc

Vous aimerez aussi

Critique de "L'Evénement", de Audrey Diwan (sortie le 24 novembre 2021)

Critique de "Tre Piani", de Nanni Moretti (sortie le 10 novembre 2021)

Critique de "A Good Man", de Marie-Castille Mention-Schaar (sortie le 10 novembre 2021)

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.