Le principal groupe #Antivax Stopmandatoryvaccination en passe d’être supprimé par Facebook

Depuis février 2019, le groupe Stopmandatoryvaccination est dans la ligne de mire de Facebook, qui a adopté de nouvelles règles pour endiguer la désinformation sur la vaccination. Dernièrement, l'administrateur de ce groupe a reçu trois alertes graves du réseau, dernière mise en garde avant la suppression de cette page.

Les pro-vax se mettent à espérer. Le 20 juillet dernier, Larry Cook, l’administrateur d’un des plus importants groupes de discussion antivax sur Facebook, Stop Mandatory vaccination, a reçu une notification du réseau social, lui indiquant qu’il avait violé tout un tas de règles d’usage, et que sa page allait bientôt être retiré de Facebook, rapporte l’oncologue et blogueur David Gorski.

Lui-même tient cette information de la blogueuse Katie Joy, dans un post du 22 juillet. La blogueuse nous apprend que c’est Larry Cook en personne qui a appris la nouvelle à son groupe qui comprend quelque… 167 000 membres.
L’administrateur a reçu une alerte de Facebook courant du printemps, pour l’informer que le réseau social serait beaucoup moins tolérant avec les groupes de discussion qui partageraient de la désinformation sur les vaccins. Le New York Times s’était fait le relais de cette nouvelle procédure.

76 fake news

Facebook reproche à Stop Mandatory vaccination d'avoir diffusé 76 fake news. « Le groupe a enfreint trois règles et ne peut pas faire appel. Notre page devrait donc très bientôt être dépublié de Facebook », a écrit Larry Cook à ses membres. Pour la blogueuse Katie Joy, les menaces qui pèsent sur le groupe Stop mandatory vaccination prouve que le nouveau protocole de Facebook fonctionne. Elle se désole que ce groupe partage continument des news plus fallacieuses les unes que les autres : les vaccins contiennent du poison ou rendent autistes… Pour contourner Facebook, Larry Cook encourage désormais les membres de son groupe à rejoindre une autre de ses plateformes, MeWegroup. Il les enjoint également à échanger via sa liste de distribution. Katy Joy rappelle que Youtube avait déréférencé la chaine Youtube du groupe, et que la plateforme de crowdfunding GoFundMe l’avait aussi viré.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Selon le prix nobel de médecine, l'apparition du SarsCov-2 est le résultat d'une manipulation en laboratoire à Wuhan. Il observe aussi une "...
Si c’est en cancérologie et dans pharmacologie que les progrès sont les plus importants en nanomédecine, les autres champs ne sont pas en reste. Du...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.