Le plus beau plafond du monde (médical)

Défaut d’empathie, cynisme, complexe de supériorité, elle rappelle sans cesse les praticiens à leur devoir

Un médecin froid et distant qui trouve grâce aux yeux d’une patiente remontée et exigeante… C’est une histoire à lire sur Une patiente (im)patiente, le blog de Delphine Blanchard. Et c’est le coup de cœur « blogosphère » de la rédaction pour le mois d’octobre.

Delphine Blanchard n’a pas pour habitude d’être tendre avec les médecins. Elle a eu l’occasion d’en connaître quelques-uns : dialysée depuis l’adolescence et en attente de troisième greffe rénale, elle n’hésite pas à dénoncer les manquements de la profession quand elle y est confrontée. Défaut d’empathie, cynisme, complexe de supériorité, elle rappelle sans cesse les praticiens à leur devoir.

Alors quand elle commence un billet en expliquant que le Dr B., échographe vasculaire chez lequel elle doit se rendre régulièrement, « a toujours du retard », on se dit que ça part mal. Quand elle poursuit en disant qu’il est « très distant » et « très froid », on se dit que le pauvre Dr B. va en prendre pour son grade.

Et puis non. Les derniers mots du billet sont « merci Dr B. ». Comment ce praticien s’y est-il pris pour  recueillir l’approbation d’une patiente aussi exigeante ? Vous le saurez en lisant son post du 12 octobre dernier. Un indice : ce texte s'appelle « Je ne voulais pas que mes patients voient le plafond blanc pendant l’examen ».

Portrait de Adrien Renaud

Vous aimerez aussi

Fluorette part en Suisse

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.