Le patron de l’Assurance Maladie contre les labos : “Ce n’est pas à l’argent public d’entretenir une bulle spéculative autour des laboratoires”

Article Article

Le directeur général de la Cnam (l'Assurance maladie), Thomas Fatôme, a appelé les biologistes à la "responsabilité" et à réalimenter "dès que possible" le fichier des tests Covid, en défendant les économies du budget de la Sécurité sociale qu'ils dénoncent.

Le patron de l’Assurance Maladie contre les labos : “Ce n’est pas à l’argent public d’entretenir une bulle spéculative autour des laboratoires”

© IStock 

Depuis le 27 octobre, ces biologistes ont suspendu la transmission des données de dépistage sur la plateforme SI-DEP, dispositif qui permet de suivre l'épidémie en France, pour protester contre le coup de rabot de 250 millions d'euros que le gouvernement entend leur imposer via le projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

"Cette grève prive les autorités du suivi quantitatif des tests PCR (...) même s'il y a d'autres indicateurs" de suivi de l'épidémie de Covid, a déclaré Thomas Fatôme dans un entretien paru sur le site du quotidien.

Pour les arrêts maladie liés aux tests PCR positifs, "ça rend plus compliqué la vie des assurés et la gestion de ces arrêts maladie par la Cnam", a-t-il souligné.

"Si le mouvement continue, il faudra que nous sollicitions auprès des assurés l'envoi du résultat du test, individu par individu. C'est une des raisons pour lesquelles j'appelle les laboratoires de biologie à faire preuve de responsabilité et à cesser dès que possible cette démarche", a lancé le directeur général de la Cnam.

"Ce n'est pas à l'argent public d'entretenir une bulle spéculative autour des laboratoires"

Interrogé sur les économies prévues dans le projet de budget de la Sécurité sociale, Thomas Fatôme a insisté sur "la rentabilité du secteur avant-Covid et l'amélioration significative de la situation financière des laboratoires depuis".

"Ce n'est pas à l'argent public d'entretenir une bulle spéculative autour des laboratoires", a lancé le pilote de l'Assurance maladie.

Mais, a-t-il précisé, "nous n'avons jamais demandé 250 millions d'économies en 2023, puis 250 millions supplémentaires en 2024 et ainsi de suite".

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/classement-des-specialites-entre-la-demographie-de-notre-spe-et-les-250-millions-deconomie

Thomas Fatôme a exhorté "les laboratoires à remettre la santé publique au premier rang des priorités, à ne pas mélanger les discussions tarifaires et le suivi de l'épidémie et la continuité des soins".

Le ministre de la Santé, François Braun, a estimé vendredi qu'avec leur mouvement touchant le fichier SI-DEP, les biologistes "prennent en otage l'ensemble de la population".

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers