Le compagnon 2.0 des patients diabétiques sous insuline

Concue en partenariat avec Sanofi par Jacqueline Delaunay, diététicienne dans le service de diabétologie du Pr Hélène Hanaire du CHU de Toulouse, l’application mobile Mon Glucocompteur permet de calculer et de gérer facilement la consommation de glucides.

En fonction du ratio insuline/glucides préalablement évalué par le médecin diabétologue, Mon Glucocompteur estime le nombre de glucides contenus dans les aliments d'une assiette ainsi que la dose d’insuline rapide** correspondant au repas. La conception des recettes et le choix des plats sont alors facilités et permettent aux patients de prendre du plaisir tout en contrôlant leur glycémie. En quoi cette appli peut-elle être conseillée à nos patients ?

Sur le plan médical

Les +
Mon Glucocompteur indique clairement que l’appli s’adresse au grand public, patients inclus. Le contenu médical est bien adapté, ce qui diminue les risques de mésusage et de mauvaise interprétation des recommandations. Ce contenu est d’ailleurs régulièrement mis à jour par l’équipe du service de diabétologie du CHU de Toulouse.
Autre point positif, l’appli précise bien qu’elle ne remplace pas les relations directes entre le patient et le professionnel de santé et qu’il est important de consulter en cas de doute.

Les -
Si l’utilisateur souhaite des informations supplémentaires sur le contenu de l’appli, celle-ci ne propose pas la mise en relation avec un professionnel qualifié. Or une personne dédiée à cette fonction augmenterait le niveau de satisfaction des utilisateurs.

Sur le plan juridique

Les +
Les conditions générales d’utilisation (CGU) sont rédigées en français, dans un langage clair et compréhensible par tous. L’appli n’a pas pour but de permettre l’achat de médicaments auprès d’une autre personne qu’un pharmacien.

Les -
L’accord des représentants légaux pour un utilisateur mineur n’est pas demandé, alors que cela est nécessaire en cas de collecte de données à caractère personnel.

Sur le plan éthique

Les -
Mon Glucocompteur n’a pas mis en place d’analyse des enjeux et des risques hiérarchisés permettant d’anticiper d’éventuels préjudices pour l’usager.

En résumé

Avec un score global sur l’autoquestionnaire (médical, juridique, éthique) de 224/250 et une note de valeur d’usage de 116,3/150, Mon Glucocompteur obtient la note très honorable de 340,3/400 à la labellisation mHealth Quality*.

L’efficacité et la pertinence de l’appli sont confirmées par le grand public, et notamment par les patients diabétiques qui l’ont testée et lui ont donné la note de 6,8/10. En effet, 80 % d’entre eux pensent que Mon Glucocompteur est utile et contribue à l’amélioration de leur suivi. Les professionnels de santé sont d’accord : l’appli apporte une valeur ajoutée par rapport aux outils existants. Par ailleurs, ils confirment la fiabilité du contenu médical qu’ils trouvent pertinent et adapté à la pathologie du patient.

L’appli Mon Glucocompteur est donc un outil fiable et efficace pour accompagner les patients diabétiques au quotidien. (Nouvelle version téléchargeable gratuitement sur AppStore et PlayStore.)
------------------------------------------------------------------------------------------------
*mHealth Quality
Premier label collaboratif en santé mobile et connectée proposé par dmd Santé, il analyse en profondeur jusqu’à plusieurs centaines de critères constitutifs de la pertinence et de la qualité d’une application. Sont passées au crible : la pertinence des contenus médicaux, l’analyse juridique et la protection de la vie privée, l’analyse réglementaire, la conformité éthique, la sécurité du code et la valeur d’usage. Le processus de labellisation a lieu en 3 étapes distinctes :
- L’éditeur soumet gratuitement son application.
- Après vérification de la catégorisation, il accède gratuitement à un autoquestionnaire.
- Si l’appli atteint les notes suffisantes à l’autoquestionnaire, elle est évaluée par un panel de professionnels de santé et de patients pour sa valeur d’usage et sa sécurité informatique (via Pradeo, partenaire de dmd Santé).


**Les besoins en insuline rapide dépendent de plusieurs paramètres en fonction des repas, des activités physiques ou autre, à définir avec le médecin.

Portrait de Guillaume Marchand
article du WUD 29

Vous aimerez aussi

Les Trophées de la santé mobile font le point
Une appli pour smartphone prétend pouvoir bientôt diagnostiquer la pneumonie et la bronchite

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.