L’AP-HP victime d’une attaque pirate massive

Les Hôpitaux de Paris ont confirmé le 12 septembre avoir subi un vol massif de données de santé de tests.

Les données de santé, une valeur sûre sur le marché noir ? Une attaque informatique des serveurs de l’AP-HP a eu lieu cet été, avant d’être confirmée le 12 septembre dans un communiqué. Au total, les données personnelles de pas moins d’1,4 million de personnes ayant effectué un test de dépistage Covid ont été dérobées. L’AP-HP a indiqué avoir porté plainte auprès du procureur de la République de Paris.

La Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés) et l’Anssi (Agence nationale de sécurité des systèmes d’information) ont également été informées de cette infraction.

« L’attaque a porté sur un service sécurisé de partage de fichiers hébergé et utilisé par l’AP-HP, qui lui permet d’assurer le stockage et le partage sécurisé de fichiers, en interne et en externe », précise le communiqué. Ce service « a été utilisé de manière très ponctuelle en septembre 2020, en complément du système d’information national de dépistage (SI-DEP). »

Les données piratées concernent « l’identité, le numéro de sécurité sociale et les coordonnées des personnes testées, l’identité et les coordonnées des professionnels de santé les prenant en charge, les caractéristiques et le résultat du test réalisé. »

Selon l’institution, le vol serait dû « à une récente faille de sécurité de l’outil numérique de partage de fichiers acquis par l’AP-HP et hébergé sur ses propres infrastructures techniques. » Les investigations se poursuivent et l’accès à ce service a été suspendu. L’AP-HP informera individuellement les personnes concernées.

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Moins 16 % que leurs confrères hommes, à profil et compétences égales, selon une étude de la Drees publiée le 16 septembre dernier. Comment expliquer...

Selon un rapport de la Drees, 5 700 lits ont été fermés en 2020. En parallèle, les places d’hospitalisation partielles augmentent.

Avec 60% des interventions en ambulatoire en Ile-de-France, l’objectif des 70% n’est plus très loin. Pourtant, cette prise en charge en vogue n’est...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.