La Medtech bien représentée parmi 100 start-up françaises les plus inventives

Le palmarès 100brevets.tech des inventeurs de la French Tech a révélé début octobre son classement des 100 start-up les plus inventives. La Medtech se taille une bonne part du gâteau puisqu’elle représente 18 % des startups du palmarès.

Pour la deuxième année, le Palmarès 100brevets.tech des inventeurs de la French Tech a révélé début octobre son classement des 100 start-up les plus inventives. Parmi elles, 62 % relèvent du numérique (Medtech, Greentech, internet des objets, DeepTech, Biotech, Interfaces homme machine, 3D, Healthcare, drones, robots, sécurité, PrivacyTech, AgTech…), a constaté le magazine Forbes.
 
Quant à la Medtech, elle est particulièrement bien représentée. Si l’on regarde le nombre d’inventeurs par catégorie Tech, elle se taille une bonne part du gâteau puisqu’elle représente 18 % des startups du palmarès, contre 8 % pour la BioTech et 7 % pour l’Healthcare.


 
Par ailleurs, les entreprises de la Medtech figurent en haut du classement. Pixium Vision, qui fabrique des implants médicaux destinés à traiter la cécité causée par la dégénérescence de la rétine, figure à la 7e place du palmarès. Robocath, spécialisée dans l’assistance robotique pour l’angioplastie coronaire, qui consiste à revasculariser le muscle cardiaque grâce à l’implantation de stents, se classe en 9e position. Quant à Eveon, concepteur et fabricant de dispositifs médicaux intelligents pour la préparation et l’administration de médicaments, elle se place à la 17e place du classement.


 
Vous désirez en savoir plus sur ces startups de la Medtech ? Hé bien, sachez que l’objectif de Pixium Vision est de « créer un monde de vision bionique pour ceux qui ont perdu la vue », ambitionne l’entreprise sur son site internet. Elle développe donc des systèmes de restauration de la vision (Systèmes de vision bionique (BVS)) (1) pour permettre aux personnes ayant perdu la vue de retrouver une plus grande autonomie et une meilleure qualité de vie. Ces dispositifs médicaux implantables actifs sont destinés à traiter la cécité causée par la dégénérescence des cellules photoréceptrices de la rétine. Ces appareils sont destinés à des patients aveugles dont le nerf optique est resté fonctionnel.


 
De son côté, Robocath a notamment développé une solution robotique (R-One™) qui intègre une technologie unique et propriétaire permettant de sécuriser et d’optimiser l’angioplastie coronarienne par assistance robotique. C'est la première plateforme d'assistance robotique en cardiologie interventionnelle disposant de deux technologies majeures. Un système anthropomorphique permettant de reproduire en tout point les mouvements de la main, ce qui permet de reproduire et de fiabiliser le geste médical, avec un très haut degré de précision. L’autre technologie assure la parfaite stabilité des instruments pendant toute la durée de l'intervention et permet ainsi de ne pas perdre l'accès à a lésion.
 
Enfin, Eveon a conçu Intuity® Ject, le seul dispositif médical entièrement automatisé pour la reconstitution et l’injection de médicaments biologiques lyophilisés à partir d’un flacon. Intuity® Ject offre une alternative unique, sécurisée et automatisée pour une préparation et une injection simple et précise de médicaments, en seulement 5 étapes.
 
Ce dispositif médical « répond aux enjeux actuels des systèmes de santé : maintien du patient à domicile, sécurité, facilité d’utilisation, amélioration de l’observance, précision des injections et connexion du patient pour un meilleur suivi par les professionnels de santé », précise l’entreprise sur son site internet. Grâce à sa simplicité et à la possibilité d’intégrer des fonctions communicantes, Intuity® Ject « peut être une aide au transfert des traitements à l’hôpital vers le domicile tout en maintenant le patient connecté avec le personnel médical, et en lui donnant plus d’autonomie pour se déplacer et voyager ».

L'avenir s'nanonce donc prometteur pour la Medtech françaises, mais aussi le marché français de l’e-santé qui devrait atteindre 4 milliards d’euros en 2020
 
1 : Les systèmes de vision bionique (BVS) de Pixium Vision sont des systèmes destinés à remplacer partiellement les fonctions physiologiques normales des cellules photoréceptrices de l'œil en stimulant électriquement les cellules nerveuses de la rétine interne qui transmettent ensuite l’information visuelle au cerveau via le nerf optique.
 

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

Après avoir lancé l’appli musicale Mixtr, Mike Meimoun, est aujourd’hui à 21 ans le président de la startup Urgence Docteurs qui propose deux offres...
Fermer aux hommes certaines spécialités
Quelles sont les aides apportées par les collectivités locales, les départements, les régions, les mairies, pour aider les jeunes médecins à s'...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.