Hypo-snow

Ciné week-end: Snow Therapy, de Ruben Ostlund (sortie le 28/01/2015)

C'est un étonnement d'apprendre que le réalisateur de Snow Therapy est un afficionado des sports de montagne, tant celle-ci est mal filmée et peu mise à l'honneur. Omniprésente, elle n'est cependant qu'un alibi pour installer une situation de couple qu'il réussit à rendre mochement banale alors qu'elle est extra-ordinaire; c'est là le seul tour de force de ce film pompeux, mal mis en scène et mal monté. A côté, Jean-Marie Poiré qui réalise les Bronzés font du ski, c'est Eisenstein. 
N'est pas un réalisateur Dogme qui veut. Bergman, n'en parlons même pas. Il n'est nul besoin de filmer un couple en train d'uriner et de se laver les dents dans la même salle de bains - le tout sur du Mozart! - pour en illustrer de manière faussement provoc' l'incommunicabilité et l'insidieuse décrépitude.
Le film atteint son sommet à la cinquième minute, pour ne jamais cesser de redescendre. Alors qu'ils déjeunent dans un restaurant d'altitude, une famille suédoise venue faire du ski en France manque de se faire ensevelir par une avalanche imprudemment déclenchée. Grosse frayeur. Et surtout gros traumatisme pour la femme qui voit son époux tenter de se barrer, après avoir récupéré son portable et ses gants, alors qu'elle tente de protéger les enfants. Réflexe de survie contre instinct de protection! L'imprévisibilité cruellement révélatrice du stress aigu du mari ultra-brite sera ensuite passée à la moulinette de l'inconscient des heures durant. Le mâle tout puissant en prend pour son grade. Et la mère-louve qui ne digère pas l'égoïsme de son mari laisse ses enfants livrés à eux-mêmes pendant le reste des vacances...
Cependant l'honneur est sauf puisqu'à la fin il récupère le seul rôle que sa femme attendait de lui, celui du Sauveur. L'astuce étant de deviner qui des trois s'arrange pour créer ce dénouement artificiel: Monsieur, Madame...ou la Nature. Perso, on passe notre tour!

Source: 

Guillaume de la Chapelle

Portrait de Guillaume de la Chapelle

Vous aimerez aussi

Ciné week-end: Nos Souvenirs, de G. Van Sant (sortie le 27 avril 2016)
Ciné week-end: Get Out, de J. Peele (sortie le 3 mai 2017)
Dernier volet de notre triptyque consacré au maître francais (voir What’s up Doc #35 & 36). Avec la redécouverte de son ultime chef-d’oeuvre au...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.