Frédéric Valletoux : « Il s'agit juste d'essayer de motiver, valoriser, rendre plus attractive la participation aux gardes des médecins libéraux »

Article Article

Le nouveau ministre délégué à la Santé était en déplacement hier soir en région parisienne pour aborder la question de l’accès aux soins, selon les informations de Franceinfo qui l’a accompagné dans son déplacement.

Frédéric Valletoux : « Il s'agit juste d'essayer de motiver, valoriser, rendre plus attractive la participation aux gardes des médecins libéraux »

© Capture LCP 

Raviver la flamme avec les libéraux un jour de Saint-Valentin ? C’est l’objectif que s’est fixé le ministre fraîchement nommé, en visite à la maison de garde de Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) hier soir. Dans le sillage de la loi qui porte son nom, le ministre entend inciter davantage les médecins libéraux à prendre part aux gardes de nuit et de week-end.


Dans cette maison médicale, le Dr Clément Javelle consulte jusqu’à minuit après une journée de travail au cabinet, écrit France Info. Interrogé par le ministre sur son organisation, le médecin répond : "On dort peu et on ne vieillit peut-être pas très bien." Actuellement, 40% des médecins libéraux effectuent des gardes. C’est beaucoup moins qu’il y a 10 ou 20 ans.

L'autonomie ou la contrainte

"Vous pensez qu'on peut encore, malgré tout, essayer de pousser les feux ?", demande le ministre au médecin. "Parce que le sujet de la permanence des soins est parfois, chez certains, un peu sensible", reconnaît-il. "Il faudrait qu'on ait un peu plus de médecins", affirme le Dr Clément Javelle.

"C'est très dur pour le médecin qui arrive de voir qu'il y a déjà 20 personnes devant la porte", confie encore le médecin à Franceinfo.

Pour le ministre délégué à la Santé, les libéraux doivent mieux s’organiser entre eux pour proposer davantage de créneaux le soir et le week-end. "Pour l'instant, je suis ministre depuis cinq jours et je voulais aller voir à quel point les libéraux peuvent inventer des réponses qui soient adaptées", explique-t-il. 

"Il ne s'agit pas d'appliquer une règle unique à l'ensemble du territoire, il s'agit juste d'essayer de motiver, valoriser, rendre plus attractive la participation aux gardes", détaille à Franceinfo Frédéric Valletoux.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/hausse-des-consultations-taxe-lapin-obligations-de-gardes-frederic-valletoux-devoile-son

Et si les médecins libéraux n’y parviennent pas, le ministre prévient qu'il les contraindra à prendre davantage de gardes.  

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers