Fin de vie : Keep Control !

Ou comment écrire les dernières lignes du roman de sa vie

En suivant les indications du site, toute personne majeure peut adresser un dossier papier détaillant ses directives anticipées et ses personnes de confiance qui est conservé par l'équipe et enregistré sur la base de donnée moyennant 45 euros pour 3 ans. Il devient alors consultable à toute heure par les proches ou les médecins.

Christophe Riqueau, fondateur du site www.directivesdefindevie.fr avec Bruno Aillaud, a répondu aux questions de What's Up Doc sur cette démarche originale !

"Depuis la loi Léonetti qui permet de donner des directives pour sa fin de vie, aucun registre, aucun support n'a été proposé et diffusé par les institutions nationales. Le drame de l'affaire de Vincent Lambert montre l'importance de pouvoir laisser ses directives de manière formelle et accessible !"

Dorénavant, les médecins peuvent aller sur le site et trouver sur la home page l'onglet "accéder à la base de donnée". Un clic puis quelques infos : nom, prénom, date de naissance et derniers chiffres du numéro de sécu et on peut retrouver les directives d'une personne. "La CNIL a validé le procédé qui maintient un filtre d'accès. Par ailleurs les directives de fin de vie ne doivent pas comporter de données sur l'état de santé de la personne. Pour cette raison nous avons aussi un rôle de modérateur pour aider chacun à suivre les principes de rédaction qui permettent la publication de leurs souhaits."

C. Riqueau nous rappelle que selon le contexte médical, le médecin reste juge de la recevabilité de ces souhaits.

Reste à se faire connaître de l'ensemble du corps médical et paramédical comme du grand public :
Faites tourner !

Source: 

AD

Portrait de La rédaction

 

Vous aimerez aussi

La généralisation de la complémentaire santé pour tous découle directement de l’annonce de Francois Hollande au Congrès de la Mutualité, il y a...
L’intelligence artificielle (IA) n’est pas de la science-fiction. Loin des fantasmes cinématographiques, la technologie de Terminator n’est pas (...
Ah le vilain mot ! Comment oser comparer un hôpital À une entreprise ? Comment avoir l’affront de mélanger les vilains commerciaux aux nobles...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.