Épreuves dans des parcs d'exposition, durée réduite... La drôle de Paces 2020 a commencé !

La Paces a débuté ce 22 juin dans un certain nombre d'universités. Du fait de l'épidémie de Covid19, les modalités d'organisation de ces épreuves ont été adaptées, pour le pire et pour le meilleur. 

Comme l’avait annoncé le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le concours de Paces a démarré dès ce début de semaine. "Les épreuves seront organisées à partir de la troisième semaine de juin par chaque faculté selon le calendrier déjà revu en lien avec la conférence des doyens », annonçait le ministère de l’Enseignement supérieur. Aujourd’hui ce sont les étudiants de Clermont-Ferrand, Lille, Marseille, Montpellier-Nîmes, et Paris 5 qui vont plancher dès aujourd’hui.
Pour rappel, les épreuves de PACES ont cette année fait l’objet d’aménagement. Ainsi à Toulouse, au grand dam des étudiants, les épreuves de second semestre se dérouleront en format réduit. À Limoges, les étudiants ont commencé à plancher hier, comme le rappelle ce sujet de France 3 Limoges. Si les étudiants ont eu droit à un mois de plus, témoignent certains d’entre eux, il a fallu jouer avec le confinement. Exceptionnellement, les quelque 997 étudiants, pour des raisons sanitaires dues à l’épidémie de Covid19, passeront leur Paces au parc des expositions de Limoges, plutôt que dans les habituelles amphithéâtres.

À Caen également, le concours a débuté ce 22 juin. Là aussi 1356 étudiants caennais se sont réunis dans un parc des expositions pour trois heures de composition, rapporte Ouest France. ​

À Tours également, la Paces, organisée les 22 et 23 juin, se déroulera dans le parc des expositions de Rochepinard : 1300 étudiants planchent sur les sujets depuis hier. « Pour éviter la promiscuité dans les files d'attente, à l'extérieur, les candidats se présenteront à des horaires décalés. Les premiers sont convoqués à 8H45, une heure et quart avant le début de la première épreuve », rapporte France Bleu. Pareil à Reims, rapporte Champagne FM : 700 étudiants passeront les épreuves dans le parc des expositions de la ville et 400 autres sur le « campus de la croix rouge ».

À Toulouse, malgré tout, le concours a commencé. Les épreuves ne dureront que la moitié du temps normal et leur coefficient sera réduit de moitié. Les épreuves ne porteront, qui plus est, que sur les cours donnés avant le 16 mars.

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

À l'instar des syndicats de praticiens hospitaliers, l'Anemf ne sait toujours pas à combien devrait s'élever la revalorisation salariale des...
L'association nationale des étudiants en médecine de France (Anemf) en a fait l'annonce sur sa page Facebook : les étudiants et externes vont aussi...
L’Anemf vient de publier son indicateur du coût de la rentrée 2020, qui continue à augmenter... Et fait des propositions concrètes pour améliorer les...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.