EasyMedStat, le site qui facilite les stats

EasyMedStat est une plateforme de stats en ligne qui rend la recherche médicale plus facile. Lancé il y a trois ans, le site propose une vingtaine de tests statistiques. De son côté, le médecin n’a (presque) rien à faire.

Soyons honnêtes, les statistiques sont loin d’être une partie de plaisir... Pourtant, elles sont indispensables lorsqu'on fait de la recherche clinique. C’est pourquoi EasyMedStat, un logiciel statistique en ligne, entend bien réconcilier praticiens et stats. Le site compte aujourd’hui 600 médecins membres et a été utilisé dans plus d’un millier d’études. L’inscription est gratuite. Les utilisateurs ont trente jours pour prouver leur identité professionnelle.

« Tous les médecins hospitaliers et de plus en plus de médecins en secteur privé font de la recherche clinique », constate le Dr Mikaël Chelli, chirurgien orthopédique et fondateur d’EasyMedStat. « Avant, il fallait au choix : bidouiller sur Excel au risque de perdre de la rigueur scientifique, utiliser des calculateurs en ligne trop fastidieux ou attendre plusieurs mois les résultats d’un statisticien. »

Un travail prémâché

Concrètement, comment ça marche ? Sur le site, le médecin a le choix entre importer un fichier Excel ou créer sa série en remplissant un formulaire. Une fois les données importées, il lui suffit d’indiquer quelles variables il souhaite comparer. « Contrairement aux autres logiciels, EasyMedStat propose directement le test statistique le plus adapté parmi la vingtaine disponible », explique le chirurgien. « Les options du site couvrent 95 % des besoins en tests utilisés dans les articles médicaux. »

Cerise sur le gâteau : le site génère deux textes-types en anglais pour le rendu des données : l’un pour la partie « méthode » et l’autre pour la partie « résultats ». Il ne reste plus qu’à copier-coller le tout dans sa publication !

Se réapproprier les stats

Concernant la propriété des données, Mikaël Chelli se veut rassurant. « Toutes les données du site sont protégées et appartiennent au médecin », précise l’entrepreneur. « Néanmoins, le logiciel dispose d’une fonction collaborative qui permet de partager ses documents avec d’autres personnes par mail. »

Mikaël Chelli estime que c’est aux médecins de réaliser les calculs scientifiques en recherche médicale. « Le statisticien voit juste des chiffres, le médecin comprend les relations cachées entre les différentes variables car il connait les patients. » Cependant, il précise qu’il ne s’agit pas de remplacer les statisticiens… « Certains tests plus complexes, comme l’analyse multivariée, nécessitent l’aide d’un statisticien. » Il vaut donc mieux garder de bonnes relations avec son statisticien. Sait-on jamais…

 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

`A l’heure des stéthos connectés et des applis santé, on fait le tri parmi les coups de coeur des applis de cardio. Accessibles à tous, de l’internat...
Concue en partenariat avec Sanofi par Jacqueline Delaunay, diététicienne dans le service de diabétologie du Pr Hélène Hanaire du CHU de Toulouse, l’...
Speed-dating ou relation durable, lorsque le smartphone nous met en contact avec nos patients, c’est souvent moins de stress, moins d’appels, une...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.