Drame à la maternité

Le délicat exercice de la chirurgie obstétrique

Laura* souhaite un enfant, mais elle a de lourds antécédents : elle est tétraparétique avec troubles moteurs et sphinctériens suite à un polytrauma dans un AVP, et le gynéco constate un utérus hypoplasique, une cavité utérine tubulée, avec un rétrécissement supra isthmique, un aspect en T du fond utérin et un éperon médian divisant la cavité.

On lui propose alors une plastie utérine par hystéroscopie. Mais au cours de l'intervention, le fond utérin est perforé, que le chirurgien va immédiatement suturer.

Laura tombe enceinte deux mois plus tard. Elle est admise à l'hôpital, et les choses vont alors se compliquer...

La suite de l'histoire est à retrouver dans le dernier What's up doc, ou à lire par ici.

 

* Le prénom a été modifié

Source: 

Cécile Lienhard

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Un décret publié au Journal Officiel rétablit le statut de collaborateur occasionnel du service public (Cosp) pour les experts psychiatres. Les...
Le chef du service des urgences du centre hospitalier Eure-et-Seine, le Dr Arnaud Depil-Duval, n'a pas été reconduit dans ses fonctions. Les...
33 heures d'attente avant l'intervention
Blessé au bras à la suite d'un accident de tronçonneuse, un patient admis au CHU de Brest témoigne dans Ouest France de son sentiment d'abandon... En...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.