Dernière session des négociations conventionnelles : « Nous y allons avec beaucoup de détermination mais peu d’espoir »

Article Article

Les médecins libéraux et l'Assurance maladie se retrouvent aujourd’hui pour 48h de négociations tarifaires présentées comme la séance finale, avec l'espoir de décrocher un accord pour les cinq ans à venir. Mais pour les praticiens, la copie est "loin d'être finalisée".

Dernière session des négociations conventionnelles : « Nous y allons avec beaucoup de détermination mais peu d’espoir »

© Midjourney x What's up Doc

Engagées à l'automne après un échec l'an dernier, ces difficiles discussions visant à revaloriser les consultations des médecins en contrepartie d'engagements collectifs pour l'accès aux soins ont été suspendues début avril, après des annonces gouvernementales explosives sur les tarifs hospitaliers.

Divers pourparlers en coulisses - avec l'Assurance maladie et le ministère de la Santé - ont depuis apaisé les tensions.

La Caisse nationale d'Assurance maladie (Cnam), qui souhaite aboutir à un accord au plus vite, a récemment adressé aux syndicats un projet de convention de 168 pages.

Il "repose sur un investissement inédit de l’Assurance maladie, supérieur de 50% à celui de la précédente convention", plaide le directeur de la Cnam Thomas Fatôme, dans un courrier aux syndicats mercredi.

Provoquer un « choc d'attractivité »

Mais pour les syndicats "le compte n'y est pas".

Principale pierre d'achoppement : le calendrier des revalorisations ne figure pas dans le texte, envoyé "sans ses annexes". Les syndicats veulent un "choc d'attractivité" immédiat, mais ils craignent à la place des augmentations progressives, sur plusieurs années.

"Nous irons négocier avec beaucoup de détermination mais peu d’espoir", a résumé mercredi le co-président d'Avenir Spé-Le Bloc, Philippe Cuq.

Les spécialistes réclament une enveloppe de 500 millions d'euros pour la revalorisation de leurs actes techniques, contre 200 millions proposés par la Cnam.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/dernier-round-pour-la-nouvelle-convention-medicale-demain-quels-nouveaux-tarifs-propose-la

Le principal syndicat des généralistes MG France a de son côté déploré début mai de "larges zones d'ombre", s'interrogeant sur "la possibilité d'un accord".

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers