De la carabine au carabin

On peut pratiquer abondamment l’humour carabin et même en abuser, sans bien savoir ce que signifie le mot. Que la lourdeur de l’humour carabin soit donc compensée par un peu de science !

On peut pratiquer abondamment l’humour carabin et même en abuser, sans bien savoir ce que signifie le mot. Que la lourdeur de l’humour carabin soit donc compensée par un peu de science ! 

Vous pourriez penser que derrière le « carabin » se cache le symbole phallique de la carabine. Que nenni ! Certes, à l’origine, le carabin est un soldat de cavalerie qui porte une carabine.

Mais l’expression « carabin de saint Côme » employée au XVIIe siècle ne désignait pas un médecin particulièrement féru de tout ce qui, de près ou de loin, concerne l’art de tirer un coup (de carabine)… Non : elle était utilisée pour évoquer ironiquement un médecin qui, comme les carabins, faisait très vite passer les gens de vie à trépas. Ensuite, on a oublié saint Côme, patron des chirurgiens, et on a juste gardé « carabin ».

Les lexicologues ont aussi une autre explication. On utilisait autrefois l’expression suivante : « être carabin au jeu », ce qui voulait dire qu’on ne se tenait pas à la partie commencée. Pour cette raison, le carabin aurait aussi été, au XIXe siècle, un étudiant en médecine qui changeait souvent d’hôpital. Auquel cas donc, exit la carabine… SOURCES PRINCIPALES : Le Trésor de la langue française. Le Robert, Dictionnaire historique de la langue française, dir. Alain Rey

 

 

Vous aimerez aussi

Les derniers rayons de l’été viennent encore réchauffer nos épidermes asséchés, pourtant quoi de plus exaltant que de s’éclairer la rétine sous les...
Détente avec ou sans ordonnance
Médecin généraliste, exercant depuis 2013, Charlotte Barrault parvient à concilier ses deux passions, médecine et peinture, à un niveau professionnel...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.