Contre la politique « hallucinée » du gouvernement sur la Covid19, le Dr Louis Fouché crée un collectif 

Un praticien hospitalier de l'AP-HM a lancé un appel auprès de ses confrères pour contrer la communication alarmiste du gouvernement sur la Covid19. Car de deuxième vague, il n'y en a point, selon lui. 

C’est un message qui n’est pas passé inaperçu sur l'intranet de l'AP-HM et que WUD s’est procuré en exclusivité. À l’AP-HM, un praticien hospitalier, le Dr Louis F., a décidé de pousser un coup de gueule contre la « politique sanitaire hallucinée menée autour de la Covid19 ». Argumentation centrale du Dr Louis F. : « Il n’y a pas de seconde vague. Nous ne sommes depuis bien longtemps plus en situation épidémique selon les définitions habituelles des standards d’épidémie pour la grippe (plus de 150 cas/j/100000 hbts). Cette définition a été changée tout bonnement pour la covid dans un but qui nous échappe. » Du coup, s’il n’y a pas de seconde vague, et que les médias s’alarment sur une reprise de l’épidémie, c’est que le « réel est remplacé par une narration douteuse. Les « informations » diffusées par les médias sont désormais décorrélées de la réalité sanitaire ».

Nouveaux cas bénins

Et de poursuivre : les nouveaux cas sont bénins, et « sont à la hausse du fait de l’incrémentation du nombre de tests ». Selon le Dr F., les « hospitalisations en réanimation, les hospitalisations et les décès ne font que baisser tendanciellement ». Face à cet état de fait, où la réalité est distordue par l’État afin, possiblement, de « maintenir un discours alarmiste et justifier des restrictions de liberté », Louis F. lance un appel à « ceux qui voudront nous rejoindre pour que l’AP-HM se réveille du mirage et agisse. Merci à tous ceux qui ne sont pas d’accord et qui voudront renouveler l’espace du débat pour une discussion courtoise et constructive ».
Il en profite également pour rappeler qu’«il y a aujourd’hui plus de morts quotidiens de suicide que de COVID ». Et d’ajouter : « Chaque jour, il meurt en moyenne en France 1671 personnes selon Santé publique France.419 personnes de maladies cardio vasculaires /  460 de cancers / 110 morts de maladies respiratoires / 27 de suicides / 10 morts d’accidents de la route. Pour la covid-19 : Sur les 15 premiers jours d’Août une moyenne de 8.3 morts hospitaliers /jour » Et de conclure : « Nous nous devons de sortir des polarisations politiques qu’on a voulu infliger au débat.Nous devons retourner à des arguments de bon sens : médicaux en premier, scientifiques en second. » À bon entendeur…

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Demain, samedi 4 décembre, citoyens et professionnels de l’hôpital sont appelés à se mobiliser pour l’hôpital. Entretien avec Sophie Crozier, PH au...

Les hôpitaux haut-rhinois de Colmar et Mulhouse, suivis par le CHRU de Strasbourg ont annoncé avoir déclenché le plan blanc. 

Environ 170 personnes ont manifesté mercredi entre le siège de l'AP-HP et le ministère de la Santé pour protester notamment contre le manque de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.