CHU d'Angers, la surprise de l'année. L'effet Youtube ?

Cette année, le CHU d'Angers a gagné 9 places dans le classement What's up doc des CHU les plus choisis par les internes de médecine. Une performance probablement (mais pas uniquement) liée à une communication particulièrement innovante.

Dans un classement 2015 caractérisé par une grande stabilité, un seul CHU a sensiblement vu son rang  de classement augmenter :  le CHU d’Angers, qui a gagné 9 places par rapport à l’année précédente ! 21e en 2013, 24e en 2014, il s’est hissé en milieu de tableau, avec une très honorable 15e place. « Le dernier tiers du classement, c’est notre place naturelle si on ne fait rien : les gens ne savent pas où est Angers », explique le Pr Isabelle Richard, doyenne de la faculté.

Que s’est-il passé pour provoquer une montée si spectaculaire ? D’après la doyenne, il ne faut pas aller chercher l’explication du côté du rang atteint par les externes angevins : « Le cru ECN 2015 a été plutôt moyen pour nos étudiants ».

Alors ? « On a fait beaucoup d’efforts », lâche Yann Bubien, directeur général du CHU. « On a notamment lancé une grande campagne sur le Web qui a très bien marché ». Le directeur parle évidemment d’#Adopte1PUPH, une série de vidéos décalées diffusées sur YouTube (voir plus bas).

LE RÉSULTAT D’UNE POLITIQUE GLOBALE

Mais il ne suffit pas de tourner quelques clips pour attirer les étudiants. D’ailleurs, d’après Édouard Fortier, ancien président des internes d’Angers : « Entre un tiers et la moitié des nouveaux arrivants avaient entendu parler de l’opération ». Un chiffre intéressant, mais insuffisant pour expliquer à lui seul le bond au classement.

Pour les responsables du CHU, ce sursaut est le résultat d’une politique globale. Yann Bubien insiste par exemple sur l’accueil des internes et la récente rénovation de l’internat. La doyenne remarque aussi que la notoriété du centre de simulation de la ville devient un facteur d’attractivité pour les étudiants.

Les Angevins sont donc convaincus qu’ils ont un CHU de qualité, et désirent le faire savoir. « La communication, ça marche bien sur les bons produits », résume Isabelle Richard. Il faut donc s’attendre à une nouvelle campagne dès 2016. « On est imaginatifs, on va faire encore mieux », promet Yann Bubien.

#ADPOTE1PUPH : LA CAMPAGNE VIDÉO DÉCALÉE POUR ATTIRER LES INTERNES  À ANGERS

Un homme en blouse blanche, immobile et bras croisés dans une boîte de nuit en premier plan et des jeunes qui dansent en arrière-plan. La voix off vante les qualités de ce PUPH chirurgien : « une précision de coupe hors du commun », « une résistance physique et mentale inégalée ». Voilà le pitch de l’une des 4 vidéos diffusées en juin dernier sur YouTube par le CHU d’Angers  au cours de sa campagne #Adopte1PUPH.

Singeant les célèbres spots publicitaires du site adopteunmec.com, la communication du CHU a volontairement choisi un ton décalé et moderne pour se présenter aux étudiants fraîchement sortis des ECN. D’après Yann Bubien, directeur général du CHU, la campagne a dépassé les 100 000 vues sur YouTube, et ce pour un coût minime : « un budget de 4 000 € ». Une stratégie qui semble avoir payé, et qui ne manquera certainement pas de faire des émules !

Portrait de La rédaction
article du WUD 24

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.