4 outils qui facilitent la relation patient-médecin

Article Article

Fluidifier les parcours, renforcer la pertinence des soins... c'est l'objectif des plateformes de santé qui ont développé des outils pour aider le patient à s'orienter dans le système de soins. On vous fait découvrir quatre outils, dispo sur une seule appli, qui facilitent la vie des patients... et des médecins !

 

4 outils qui facilitent la relation patient-médecin

Bien orienter le patient, cela permet de fluidifier les parcours de soins et d'économiser du temps médical. C'est pourquoi les plateformes de santé ont structuré leur offre autour de l'accompagnement du patient. Leur objectif : donner des outils pour l'aider à faire des choix éclairés, en ville comme à l'hôpital, en amont et en aval de la rencontre médicale, et dans sa vie quotidienne. Zoom sur quatre services qui œuvrent en faveur de la relation patient-médecin, disponibles sur un support unique, l'appli Mysantéclair.

• Checker ses symptômes avant de consulter

J'ai très, très mal à la tête, je fais quoi, je vais voir qui ? Un généraliste, un neurologue... les urgences ? Pour utiliser le système de santé à bon escient et savoir réagir face à un symptôme, rien de mieux qu'un outil intelligent, apte à fournir un prédiagnotic et une conduite à tenir. C'est l'idée de l'outil d'analyse des symptômes Ada, disponible sur l'appli. Cet outil d'aide à la décision, similaire à ceux utilisés par les médecins mais conçu pour le grand public, s'appuie sur l'intelligence artificielle. Sur la base de quelques questions, et en prenant en compte le profil du patient (sexe, âge...), l'algorithme propose une prédiagnostic, ainsi que le niveau d'urgence et la réponse adaptée : (télé)consultation auprès d'un généraliste ou un spécialiste, automédication, urgences...

L'outil répertorie plus de 2700 maladies – les plus courantes, mais aussi beaucoup de maladies rares ; il sert d'ailleurs aux médecins pour diagnostiquer ces dernières. En 2020, une étude du BMJ l'a classé comme le vérificateur de symptômes le plus fiable. Par ailleurs, l'appli Mysantéclair permet le continuum de services : en cas d'automédication, des outils pour optimiser les bonnes pratiques (voir ci-dessous) ; la géolocalisation des praticiens et la prise de rendez-vous en ligne...

Le patient arrive aux consultations mieux préparé ; il n'encombre pas inutilement les urgences ou les cabinets. Bref, on valide !

• L'art de s'automédiquer

Huit Français sur dix ont recours à l'automédication ; autant dire qu'il s'agit d'un phénomène répandu. Bien encadrer les usages, c'est essentiel pour que l'automédication soit sûre et efficace. De fait, quand elle est pratiquée sans risque, elle permet de désengorger les cabinets. D'où l'importance de bien informer les patients.

Sur l'appli, l'outil « automédication » permet d'accéder à des conseils de professionnels sur tous les maux de la vie courante ; une base de données recense près de 2000 médicaments vendus sans ordonnance, évalués (avec le concours de la revue Prescire) selon leur efficacité, leur tolérance, leurs effets secondaires, leur prix de vente moyen...

Pour renforcer l'autonomie des patients et leur engagement envers leur propre santé, la plateforme propose aussi des e-thérapies comportementales et cognitives dans les domaines du sommeil, de la nutrition, du sport, de la santé mentale... Avec, à la clé, du temps dégagé pour les médecins.

• Faciliter les contacts

D'autres outils permettent de fluidifier le parcours de soins du patient : la géolocalisation des médecins généralistes et spécialistes situés dans son environnement proche, avec info sur les tarifs et conventionnement, calcul du reste à charge... ainsi que la prise de rendez-vous en ligne, proposée par près de 25 000 professionnels de santé. A ces deux services s'ajoute la téléconsultation, qui permet au patient d'avoir un créneau rapide avec un médecin libéral, 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

L'objectif, à travers tous ces services, est de faciliter les relations patients-soignants avec des procédures simples, fluides.

• Autour de l'hospitalisation

Accompagner le patient en ville, mais aussi à l'hôpital : sur l'appli, les utilisateurs accèdent à une palette de services qui leur permettent de préparer au mieux leur hospitalisation et leur sortie. Fiches pratiques, informations et conseils (choix de l’établissement, coûts et reste à charge, formalités administratives, conseils hygiène, check-list...) ... En post-hospitalisation, l'outil met en relation le patient avec un réseau d'infirmières ayant au moins 2 ans de pratique.

Au-delà du soin infirmier, l'appli propose aussi des solutions pour bien récupérer après une hospitalisation : informations de santé, mise en relation avec des coachs spécialisés en APA (activité physique adaptée) ...

Un article rédigé en partenariat avec Santéclair

 

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers