107 services dans 30 hôpitaux menacés de fermeture suite au plafonnement de l’intérim

Article Article

Depuis que l’état s’est mis en tête d’éradiquer les dérives de l’intérim médical plus de 30 hôpitaux sont menacés de fermeture d’ici au 3 avril d’après le SNMRH, syndicat des médecins remplaçants. Un coup dur dans un système de soin déjà en perdition.

107 services dans 30 hôpitaux menacés de fermeture suite au plafonnement de l’intérim

© IStock 

Selon l’étude menée par le Syndicat national des médecins remplaçants hospitaliers (SNMRH), 69 hôpitaux, soit 107 services pourrait être concernés par des fermetures partielles dès le 3 avril, et la mise en application de la loi Rist, en raison du manque de personnel. Des services d’urgences, de maternité, des blocs opératoires … La liste est longue.

Le plafonnement fixé à 1 170 € brut pour 24 h de garde ne passe pas : "Les fermetures vont avoir lieu dans une multitude d'endroits, car les intérimaires travaillent partout. Le gouvernement ne veut plus nous faire travailler à des prix corrects. Il va se rendre compte de notre importance majeure pour faire tourner les hôpitaux", explique un médecin aux journalistes du Point

Même les ARS sonnent l’alarme

Les hôpitaux touchés seraient : les hôpitaux et Ehpad de Saint-Quentin, Amiens, Bar-sur-Aube, Bélizal et Argoat, Bergerac, Blois, Bourg-Saint-Maurice, Bourges, Cavaillon, Cherbourg, Mende, Millau, Montbrison, Montluçon, Morlaix, Moulins-Yzeure, Nemours, Neufchâteau, Nevers, Vire, Orange, Pont-Audemer, Pontivy, Pontorson, Rodez, Rouen, Les Sables-d'Olonne, Saint-Omer, Allonnes, Seclin.

Mais aussi le CH Sud de Seine-et-Marne, l'hôpital Forcilles, celui de Sisteron, Saint-Étienne, Thionville, Vauclaire, Vernon, Villefranche, Vitré, Le Havre, Lens, Libourne, Lillebonne, Luçon, Manosque, Marseille, le CHU de Martinique, de Mayenne et Saint Lô. Mais encore la Corse, Digne, Le Tréport, Évreux, Fécamp, Feurs, Forez, Granville, Grasse, Guéret, la Guyane, Hirson, Pontoise, Issoudun, La Mure, La Sarthe-et-Loir, Lannion, Laval ainsi que Layne Mont-de-Marsan.

Ci joint la liste non exhaustive des services #hospitaliers menacés de fermeture dès le 3Avril avec la diminution de 50% des
revenus des #médecins remplaçants.@sedatif @laFHF @ArnaudRobinet@FrcsBraun @franceinter @BFMTV @TF1@Francetele @le_Parisien @libe@EgoraInfo @lemondefr pic.twitter.com/bb5Bz5IWFk

— SNMRH (@cdmrehp) March 24, 2023

 

Même les ARS sonnent l’alarme, La présidente du Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes réanimateurs (Snphare) craint des morts pour que les choses bougent sans vouloir "sombrer dans le catastrophisme". Mais le gouvernement veut favoriser les courts contrats d'embauche, inciter à l’embauche dans des hôpitaux ou compte rappeler des médecins retraités. Bref, la situation s’annonce tendue.

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers