Zika : le petit dernier turbulent de la famille arbovirus

Avec l'aimable autorisation du périodique Boukan, le courrier ultra-marin, nous reproduisons une chronique de la chronique néo-tropicale de Dr Lucho, un passionné en infesctiologie. Aujourd'hui, il nous narre par le menu détail l'histoire de Zika, le dernier né des arbovirus. 

Il y a un an, Zika, un nouvel arbovirus, transmis par les arthropodes, commençait à faire parler de lui. À l’époque, ce cousin de la dengue et de la fièvre jaune inquiétait peu. Une petite fièvre, des boutons, des courbatures, les yeux rouges, voire pas de symptômes du tout dans le cas d’une infection asymptomatique. Depuis il a bien grandi et il n’est pas si gentil que ça !

Des débuts plutôt discrets
Il est initialement découvert à la fin des années 1940 dans la forêt Zika, en Ouganda. Jusqu’en 2007, moins de 10 cas ont été identifiés chez l’Homme. Les moustiques Aedes, les mêmes qui transmettent la dengue et le chikungunya, étaient alors connus pour être son meilleur vecteur. En 2007, quelques centaines de cas bénins sont décrits sur la petite île de Yap dans l’océan Pacifique. Puis, plus rien. En 2013, le virus s’attaque à la Polynésie française. Le gentil petit cousin ne serait-il pas plus méchant que prévu ? En effet, quelques cas de syndrome de Guillain-Barré, une atteinte des nerfs périphériques entraînant une paralysie progressive des pieds jusqu’aux muscles de la cage thoracique, sont rapportés. En six mois, l’épidémie s’éteint. Nouveau silence radio pendant un an. Lire la suite ici. 

Portrait de WUD
Par WUD

Vous aimerez aussi

Le 8 juillet, le ministère de la Santé a lancé une feuille de route pour améliorer la disponibilité des médicaments, alors que les pénuries se...
Au Sanfi, médecins de santé publique, sociologues et économistes débattent de la question de l’expertise médicale dans les décisions de politique de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.