Un p'tit truc en moins

Article Article

Critique de "Colocs de choc", d'Elodie Lélu (sortie le 22 mai 2024)
Alors que sa grand-mère présente une maladie d'Alzheimer à un stade rendant impossible son maintien au domicile, Manon, 16 ans, s'installe chez elle. C'est l'occasion pour elle de découvrir cette ex-militante féministe dont elle s'est éloignée suite à la mort prématurée de sa mère...

Un p'tit truc en moins

Colocs de choc, un film d'Elodie Lélu avec Hélène Vincent

© DR

Une comédie familiale parsemée d'instants de gravité pudiques et sensibles. Peut-être un peu trop...

On va se l'avouer, le sujet est un peu trop commun et le scénario un peu trop lisse pour que Colocs de choc - ah oui, il y a ce titre aussi... - se distingue de l'avalanche actuelle de sorties. Le film repose sur une trame qui a été pensée et développée de façon curieusement aussi brouillonne, presque téléfilmique, que le P'tit truc en plus d'Artus. Mais avec l'essentiel en moins: le degré incroyable de fantaisie et de crédibilité que véhiculait toute la troupe d'acteurs en situation de handicap repose ici sur les seules épaules d'une actrice (Hélène Vincent) qui, même si on l'adore et si elle excelle une nouvelle fois, peine à convaincre dans un rôle probablement trop écrit pour qu'elle puisse y laisser sourdre la fragilité de la maladie neurodégénérative.

« On sent le film habité de quelque chose qui n'a pas éclos »

Le film ne manque pourtant pas de qualités, notamment dans son abord des différentes strates traumatiques qui sédimentent une famille sur plusieurs générations. On eut cependant souhaité que cette tectonique des plaques, supportée par des personnages en manque d'aspérité - le duo père/fille - occasionne plus de tremblements. Telle la mère que l'on entr'aperçoit et qui restera dans son arrière-plan fantômatique et fantasmé, on sent le film habité de quelque chose qui n'a pas éclos. 

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/diaporama/les-10-films-quil-ne-fallait-pas-rater-en-2023-notre-palmares

Et qui renonce à finir autrement que ce à quoi la trajectoire de la maladie le condamnait. C'est peut-être cela qui le rend malgré tout très émouvant.

Les gros dossiers

+ De gros dossiers