UK : les médecins sont anti-Brexit

Et plutôt de gauche

Les praticiens britanniques estiment que le Brexit va nuire à leur système de santé, d’après une enquête sur leurs opinions politiques. Ils se situent également sur la gauche du spectre politique… Sauf les chirurgiens !

De nombreuses voix s’élèvent Outre-Manche contre le Brexit, et celles des médecins commencent à se faire entendre. En juin 2018, la British medical association (BMA) a passé une motion interne demandant un nouveau vote, « maintenant que nous en savons plus sur l’impact potentiel du Brexit sur le NHS (1) et sur la santé publique », précise la motion. Le Dr John Chisholm, membre du comité d’éthique de la BMA a même déclaré que la sortie de l’Union Européenne serait un « acte désastreux d’auto-mutilation nationale ».

Il semblerait que les médecins adhèrent à cette idée. Des chercheurs de plusieurs universités britanniques (2) ont mené une enquête anonyme en collaboration avec l’Ordre des médecins, dont les résultats sont présentés dans le Journal of epidemiology and community health. Ils sont clairs : 79,4 % des praticiens ont déclaré avoir voté contre le Brexit, contre 48,1 % de la population générale.

Brexit : 2/10

Les 1172 médecins qui ont répondu au sondage ont donné une note moyenne de 2 sur 10 à la question : quelle est votre opinion sur les conséquences de la sortie de l’UE sur le NHS ? La note de 10 représentant une amélioration franche, et le 0 les pires conséquences. Près de 83 % ont mis une note inférieure à 5.

« Ce résultat intervient à un moment charnière dans la politique du Royaume-Uni », souligne le Dr Kielan Yarrow, l’un des auteurs de l’étude. « Les médecins sont parmi les mieux placés pour comprendre l’impact potentiel du Brexit sur le NHS, et leur opinion est très claire : le Brexit est mauvais pour la santé publique ».


Source : Duncan Hull/Flickr

 

Les chir’ et les riches à droite

L’enquête a également permis d’établir un petit panorama des opinions politiques des médecins britanniques. Lors des dernières élections, elle suggère qu’ils ont voté en masse : 2 % seulement se sont abstenus, contre 28 % dans la population générale. Ils ont plutôt voté à gauche (Labour) ou au centre (Liberal Democrats). Mais avec des petites nuances selon les spécialités !

Les psychiatres et les médecins en santé publique sont ainsi deux fois moins nombreux que le reste de la population médicale à exprimer des opinions de droite. Les chirurgiens, à l’inverse, le sont deux fois plus. Petite nuance également selon les revenus : plus ils sont élevés, plus les médecins votent à droite. Les chir’ et les riches à droite ? Étonnant…

Les auteurs apportent néanmoins un bémol : l’échantillon ne représente que 0,4 % de la population médicale britannique et il reconnaissent que, malgré leurs efforts, il se peut qu’il ne soit pas totalement représentatif. « Des travaux plus poussés sont essentiels pour comprendre l’identité politique des médecins britanniques », expliquent-ils. « C’est important, parce que les idées politiques des médecins sont connues pour influencer leurs décisions cliniques sur des sujets polémiques ».

(1) Système de santé publique du Royaume-Uni

(2) City, University of London, UCL (University College London), London School of Hygiene and Tropical Medicine, King’s College London and Queen Mary University of London

Credits photo : Paul Frankenstein/Flickr

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Une initiative du NHS pour améliorer la santé des soignants
Les congrès, c’est toujours une super occasion de apprendre plein de belles choses partir en goguette explorer des terres inconnues +/- en compagnie...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.